«Le baril est trop bas à 115 dollars»
Actualisé

«Le baril est trop bas à 115 dollars»

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que le prix du pétrole était trop bas à 115 dollars le baril, ajoutant qu'il devait trouver sa vraie valeur.

«Le pétrole à 115 dollars le baril est un chiffre décevant sur le marché actuel. Le pétrole est un produit stratégique et devrait trouver sa réelle valeur», estime-t-il selon le site internet officiel iranien samedi.

Le baril de «light sweet crude» est monté à 117,00 dollars vendredi sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), un niveau inédit depuis le début de la cotation du brut en 1983 à New York. Il s'est par la suite replié pour terminer la séance à 116,69 dollars, en hausse de 1,83 dollar par rapport à jeudi, ce qui constitue là aussi un plus haut en clôture.

Le ministre iranien du Pétrole Gholam Hossein Nozari avait rejeté mercredi à Téhéran les appels des pays importateurs à une hausse du quota de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le dollar mis sur la touche

M. Ahmadinejad a aussi indiqué que la baisse du dollar par rapport à d'autres monnaies était l'une des raisons de la hausse des prix du pétrole. «Le dollar n'est plus une monnaie. On ne fait qu'imprimer du papier qui circule dans le monde sans contre-partie réelle derrière», a-t-il dit.

Fin 2007, l'Iran avait annoncé qu'il cessait de payer ses transactions pétrolières en dollars. Quatrième exportateur mondial de brut, le pays a massivement réduit sa dépendance d'avec le dollar l'an dernier face aux pressions américaines contre son système financier et en réponse à la chute du dollar.

Les déclarations de M. Ahmadinejad surviennent à la veille d'une rencontre à Rome de grands acteurs du secteur pétrolier. Le gotha mondial de l'énergie, dont les ministres du Pétrole des principaux pays de l'Opep et les PDG des majors, seront réunis jusqu'à mardi à Rome pour le Forum international de l'Energie (IEF), sur fond de flambée des prix de l'or noir et de ralentissement économique.

(ats)

Ton opinion