Actualisé 17.12.2008 à 22:48

PétroleLe baril sous les 40 dollars à New York

Les prix du brut étaient en baisse mercredi. Le baril a passé sous les 40 dollars à New York, pour la première fois depuis plus de quatre ans.

L'Opep avait pourtant annoncé dans la journée une réduction de sa production.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» pour livraison en janvier a fini à 40,06 dollars, en chute de 3,54 dollars par rapport à son cours de clôture de mardi. Il a touché en séance 39,88 dollars, son plus bas niveau depuis le 14 juillet 2004.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février (premier jour de cotation de ce contrat) valait 46,41 dollars, en baisse de 0,14 dollar par rapport à la clôture de mardi soir.

Le pétrole fait les frais de la publication des réserves américaines mercredi: les stocks de produits pétroliers se sont de nouveau étoffés la semaine dernière aux Etats-Unis, bien plus que prévu par les analystes, selon le département américain à l'Energie (DoE).

«La baisse de l'Opep a été un peu plus forte que prévu mais les stocks américains ont montré que la demande avait baissé de presque 5% sur un an», observait un analyste de BNP Paribas.

Consommation en baisse

Côté demande, sur les quatre dernières semaines, les Américains ont consommé en moyenne 19,6 millions de barils par jour de produits pétroliers, soit une baisse de 4,9% comparé à un an plus tôt. La consommation d'essence a notamment fléchi de 2,7% et celle de produits distillés de 4,5%.

En outre, les inquiétudes sur la consommation ont été réactivées avec la publication du rapport mensuel de l'Opep, qui s'attend désormais à un recul de la demande mondiale de pétrole en 2008 et 2009.

Soutenir les prix

Décision censée soutenir les prix, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé officiellement une baisse historique de sa production de 2,2 millions de barils par jour (mbj) à l'issue d'une réunion très attendue mercredi à Oran (Algérie).

Cette réduction sera effective au 1er janvier 2009, selon le communiqué publié à l'issue de la réunion. La baisse de son offre depuis septembre se monte à 4,2 mbj, en prenant en compte les deux précédentes baisses de 2 mbj au total.

Le nouveau quota officiel de l'Opep, qui fournit plus de 40% de la production mondiale, s'établit désormais à 24,845 mbj, a-t-il précisé. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!