JO 2020 - Le baromètre des Suisses à Tokyo
Publié

JO 2020Le baromètre des Suisses à Tokyo

Swiss Olympic a fixé un objectif de «7 médailles au moins» aux Jeux olympiques qui s’ouvrent vendredi au Japon. Voici les athlètes helvétiques qu’on attend le plus.

par
Jérôme Reynard
(Tokyo)
Mathias Flückiger lèvera-t-il les bras sur la ligne d’arrivée de l’épreuve de VTT, lundi?

Mathias Flückiger lèvera-t-il les bras sur la ligne d’arrivée de l’épreuve de VTT, lundi?

freshfocus

«On vise le titre.» Barnabé Delarze n’y va pas par quatre chemins. Avec le Lucernois Roman Röösli, son coéquipier sur le deux de couple suisse, le Vaudois ramera pour l’or, dès vendredi dans le Sea Forest Waterway de Tokyo. En finale de toutes les compétitions auxquelles il a pris part depuis trois ans (4 podiums européens et mondiaux), le duo fait partie des meilleures chances de médailles helvétiques aux JO 2020. «Ce sera difficile d’être satisfait si on repart sans rien», concède Barnabé Delarze.

Mathias Flückiger aura probablement un discours du même goût, vendredi, lors de son point presse d’avant-compétition. Leader de la Coupe du monde de cross-country (4 podiums dont 2 victoires en 4 courses), le Bernois fait partie des favoris pour l’épreuve masculine de VTT, prévue lundi à Izu, 150 km au sud-ouest de Tokyo.

Il en va de même, en hippisme, pour Martin Fuchs, No 2 mondial de saut d’obstacles. Le Zurichois peut aller chercher une médaille voire le titre tant lors du concours individuel (mercredi 4 août) que lors de l’épreuve par équipes (samedi 7 août; avec Guerdat et Balsiger ou Mändli).

Il y a la paire Barnabé Delarze/Roman Röösli, Mathias Flückiger et Martin Fuchs. Mais derrière eux, d’autres athlètes peuvent rêver du titre. Dans les mêmes sports, déjà, avec Jeannine Gmelin en aviron (skiff), Nino Schurter en VTT ou encore Steve Guerdat en hippisme.

A Tokyo, le cyclisme sur route helvétique pourrait ne pas être en reste non plus, avec notamment des prétendants à la victoire lors des chronos masculin (Stefan Küng) et féminin (Marlen Reusser), tous les deux agendés à mercredi. Folle journée en perspective? «Il y a une carte à jouer», avance la Bernoise. «Il y a beaucoup de favoris, mais le Tour de France m’a servi de très bonne préparation. Je me sens prêt», se réjouit le Thurgovien.

Et si la Genevoise Nikita Ducarroz, vice-championne du monde de BMX Freestyle, nous offrait une Fête nationale en or le 1er août?

La paire Anouk Vergé-Dépré/Joana Heidrich en beach-volley. La toute fraîche championne d’Europe vaudoise Zoé Claessens en BMX Racing. Giulia Steingruber au saut de cheval, même si elle revient de blessure. Nicola Spirig pour sa der’, en triathlon. L’équipe masculine d’escrime, emmenée par le porte-drapeau Max Heinzer (avec Benjamin Steffen et Michele Niggeler). Ou encore Jérémy Desplanches sur le 200 m 4 nages. Eux aussi ont les moyens de ramener une médaille de Tokyo. «C’est possible, confirme le Genevois. Mais pour ça, il va falloir que j’explose mon record de Suisse (1’56’’56)

Ton opinion

8 commentaires