Actualisé 29.08.2015 à 11:07

France

Le barrage des gens du voyage sur l'autoroute levé

Des gens du voyage, qui avaient bloqué une autoroute du nord de la France pendant toute la nuit causant d'importantes perturbations, ont levé samedi matin leurs barrages.

1 / 21
29.08  Des gens du voyage, qui avaient bloqué une autoroute du nord de la France pendant toute la nuit causant d'importantes perturbations, ont levé samedi matin leurs barrages, a rapporté un journaliste de l'AFP.

29.08 Des gens du voyage, qui avaient bloqué une autoroute du nord de la France pendant toute la nuit causant d'importantes perturbations, ont levé samedi matin leurs barrages, a rapporté un journaliste de l'AFP.

AFP/Philippe Huguen
Une soixantaine de personnes demandaient qu'un membre de leur communauté, emprisonné pour trafic de voitures, puisse assister à l'enterrement de son père, victime d'une fusillade dans un camp mardi, selon les autorités locales.

Une soixantaine de personnes demandaient qu'un membre de leur communauté, emprisonné pour trafic de voitures, puisse assister à l'enterrement de son père, victime d'une fusillade dans un camp mardi, selon les autorités locales.

AFP/Philippe Huguen
AFP/Philippe Huguen

Une soixantaine de personnes demandaient qu'un membre de leur communauté, emprisonné pour trafic de voitures, puisse assister à l'enterrement de son père, victime d'une fusillade dans un camp mardi, selon les autorités locales.

Incendie de ballots de paille, de pneus et d'arbres avaient bloqué plusieurs heures des automobilistes sur cette autoroute, l'A1, l'une des plus fréquentées d'Europe, coupée au niveau de la commune de Roye, à une centaine de kilomètres au nord de Paris.

«Vers 21H30 (19H30), nous avons été bloqués avant Roye. Il y avait beaucoup de familles autour et des étrangers rentrant chez eux: Belges, Britanniques et Néerlandais», avait indiqué à l'AFP Patrick Leduc, avant de prendre une déviation.

Les barrages ont été levés samedi vers 11H30 (09H30 GMT) après une décision de justice autorisant la sortie temporaire du détenu.

Une fusillade avait éclaté mardi dans un camp de gens du voyage à Roye, petite commune de 6200 habitants, tuant trois membres d'une même famille, une jeune femme de 19 ans, sa fille de neuf mois et son beau-père, ainsi qu'un gendarme de 44 ans.

Âgé de 73 ans, l'auteur de la fusillade était sous l'empire de l'alcool aux moments des faits. Il a été inculpé pour assassinats et tentatives d'assassinat.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!