Actualisé

FootballLe Bayern détone et Dortmund... détonne

Le «Rekordmeister» s'impose 6 à 1 contre Mayence avant que l'équipe de Lucien Favre ne s'incline 3 à 1 à Berlin.

Ca rigole pour les Bavavois à l'image de Kingsley Coman, Thiago Alcantara,Benjamin Pavard et Niklas Suele.

Ca rigole pour les Bavavois à l'image de Kingsley Coman, Thiago Alcantara,Benjamin Pavard et Niklas Suele.

AFP

Et voilà Munich qui repasse en mode rouleau-compresseur! Le Bayern a atomisé, ce samedi, Mayence 6-1 à l'occasion de la troisième journée de Bundesliga et s'installe provisoirement à la 2e place derrière Leipzig. Les arrivées de Perisic et Coutinho ont-elles fait tourner les vents de la Bundesliga?

Avec une différence de buts de +8 en trois rencontres, le «Rekordmeister» prend la tête d'un trio d'équipes à sept points, devant Wolfsburg et Leverkusen, tenus en échec respectivement par le promu Paderborn (1-1) et par Hoffenheim (0-0).

Leipzig, vainqueur vendredi soir à Mönchengladbach, est provisoirement leader avec 9 points en trois matches. Mais Dortmund, qui a gagné ses deux premières rencontres, peut revenir en tête dès ce samedi s'il s'impose à Berlin contre le promu Union...

Pavard envoie sa «frappe de bâtard »

Robert Lewandowski, qui a marqué les cinq buts du Bayern en ce début de Bundesliga, a cette fois manqué plusieurs occasions nettes, et a d'abord laissé cet honneur à ses coéquipiers. Benjamin Pavard, coupable d'une perte de balle sur l'ouverture du score par Mayence (6e), s'est magnifiquement rattrapé avec un but et une passe décisive. Les fans du champion du monde français pourront ressortir la petite chanson inventée à sa gloire après la Coupe du monde en Russie, où Pavard rimait avec «frappe de bâtard». Son but, d'une puissante volée dans la surface sur centre de Perisic, a fait se lever de bonheur l'Allianz Arena.

A 1-1, le Bayern a dû attendre le temps additionnel de la première période pour prendre l'avantage, grâce à un nouveau coup franc d'anthologie de David Alaba, décidément passé maître en l'exercice, enroulé autour du mur pour finir dans l'angle droit du but (2-1, 45e+1). Quelques minutes plus tard, Pavard rendait la politesse à Perisic, et le Croate reprenait victorieusement de la tête un centre de l'ex-Lillois (3-1, 54e).

C'était pour l'un et l'autre leur premier but sous leurs nouvelles couleurs. Perisic n'avait plus marqué en Bundesliga depuis le 16 août 2015, à l'époque pour Wolfsburg, contre Francfort.

Lewandowski meilleur buteur

Puis Kingsley Coman, qui avait glissé sur l'aile droite pour laisser le flanc gauche à Perisic, a repris de la tête à bout portant un centre de Kimmich (4-1, 61e). Lewandowski a ensuite retrouvé son efficacité pour conforter sa position en tête du classement des buteurs, avec six réalisations en trois matches. (5-1, 78e). Et le jeune espoir canadien Alphonso Davies, entré en jeu à la place de Perisic, s'est trouvé au bon endroit pour pousser la balle dans le but vide et conclure la punition (6-1, 80e).

En fin de journée, Dortmund a laissé passer l'occasion de rester en tête, en s'inclinant contre toute attente dans le petit (22 000 places) mais volcanique stade de l'Union Berlin, l'équipe de l'ex-Berlin-est communiste montée cette saison en première division. Marius Bülter a réussi un doublé pour le néo-promu à la 22e et 50e alors que Paco Alcacer avait réduit le score à la 25e minut avant que Sebastian Andersson, en contre, ne douche les espoirs du Borussia à un quart d'heure du terme (3-1, 75e).

Le coup de gueule de Marco Reus

Le capitaine de Dortmund Marco Reus a clairement mis en cause l'état d'esprit de l'équipe: «Nous pensons que nous allons gagner facilement les matches juste sur notre qualité, a-t-il dit, nous devons arrêter de croire cela. Nous devons simplement montrer les vertus que nous avons montrées la saison dernière: la volonté et la passion».

L'arbitre a dû interrompre brièvement deux fois la partie, d'abord pendant des échauffourées entre ultras des deux camps en première période, puis de nouveau lorsque les deux blocs de supporters se sont livrés juste après la pause un «duel» de pyrotechnie, certes spectaculaire mais parfaitement illégal et dangereux.

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!