Actualisé

Football - Ligue des championsLe Bayern prend un léger avantage

Le Bayern Munich a battu Lyon 1-0 en demi-finale aller de la Ligue des champions, prenant ainsi un léger avantage avant le retour à Gerland mardi.

Ribéry voit rouge à la 73e.

Ribéry voit rouge à la 73e.

Une fois encore, c'est Arjen Robben qui a fait la décision en marquant à la 69e. La puissance des Bavarois a fini par payer au terme d'une féroce bataille terminée à dix de chaque côté après les expulsions de Ribéry et Toulalan.

Le Bayern, qui a nettement dominé la plupart du temps (67 % de possession de balle, 19 tirs à 6), regrettera peut-être les occasions nettes manquées notamment par Müller et Gomez en seconde période. De son côté, Lyon a trop subi et n'est que très rarement sorti de sa coquille. Les Français devront prendre davantage de risques offensifs au retour s'ils entendent disputer la première finale de Ligue des champions de leur histoire.

Le Bayern prenait d'emblée la direction du jeu. Ses deux créateurs, Ribéry à gauche et Robben à droite, tentaient d'écarter la manoeuvre et de perturber une organisation lyonnaise très compacte. Les Français subissaient, autant par choix que par nécessité, et s'évertuaient à couper les espaces. Les marquages sur Ribéry et Robben étaient le plus souvent doublés, voire triplés.

Occasions manquées

La pression bavaroise se faisait menaçante. A la 13e, deux corners successifs mettaient le feu dans la défense lyonnaise. Puis le Bayern se créait trois belles possibilités, mais Ribéry (18e), Olic (20e) et Müller (22e) ne parvenaient pas à cadrer alors qu'ils se trouvaient en bonne position.

Au fil des minutes, l'OL pouvait évoluer un peu plus haut dans le terrain, profitant d'une petite baisse de régime des Allemands. Une frappe d'Everson lui procurait une première occasion, mais l'essai du Brésilien était dévié en corner par Demichelis (30e).

Ribéry voit rouge

La partie basculait à la 37e avec le carton rouge brandi contre Ribéry, auteur d'une vilaine semelle sur Lisandro. Cette action confirmait la mauvaise passe et le manque de sérénité du numéro 7 bavarois, empêtré dans un scandale de proxénétisme en France. Elle modifiait aussi bien entendu les données tactiques de la confrontation, pénalisant gravement son équipe pour ce match, mais également pour le retour puisqu'il sera suspendu.

Choqués, les Munichois passaient d'ailleurs tout près d'encaisser le 0-1 sur une terrible frappe lointaine de Kallström sur laquelle Butt devait sortir le grand jeu (43e).

Toulalan aussi

A dix, le Bayern faisait preuve de moins d'allant offensif après la pause. Voulant assurer l'équilibre de son équipe, Louis Van Gaal faisait entrer un demi (Tymoschuk) pour un attaquant (Olic), ne laissant que Müller en pointe. Celui-ci galvaudait une superbe possibilité d'ouvrir le score après un excellent travail d'un Lahm très actif (53e). Mais dans la foulée, l'égalité numérique était rétablie avec l'expulsion de Toulalan, averti deux fois en quelques minutes.

A dix contre dix, le jeu retrouvait davantage de fluidité grâce aux espaces supplémentaires à disposition. L'entraîneur du Bayern changeait alors encore sa tactique, l'attaquant Gomez substituant le demi Pranjic. L'ancien joueur de Stuttgart manquait sa reprise de la tête sur un centre de l'omniprésent Robben (68e). Le Néerlandais débloquait la situation juste après sur une frappe de 30 mètres légèrement déviée par Müller, ce qui trompait Lloris.

Cette réussite galvanisait les Allemands, qui acculaient leurs adversaires dans leur camp à la recherche du k.-o. Ils y parvenaient presque sur un nouveau tir de Robben sauvé par Lloris (84e). (ats)

Bayern Munich - Lyon 1-0 (0-0)

Allianz Arena. 66 000 spectateurs. Arbitre: Rosetti (It). But: 69e Robben 1-0.

Bayern Munich: Butt; Lahm, Van Buyten, Demichelis, Contento; Robben (85e Altintop), Schweinsteiger, Pranjic (63e Gomez), Ribéry; Müller, Olic (46e Tymoschuk).

Lyon: Lloris; Réveillère, Cris, Toulalan, Cissokho; Gonalons, Kallström; Ederson (70e Bastos), Pjanic (56e Makoun), Delgado (79e Govou); Lisandro.

Notes: Bayern Munich sans Van Bommel et Badstuber (suspendus). Lyon sans Boumsong, Bodmer et Clerc (blessés). 37e, expulsion de Ribéry (semelle sur Lisandro). 54e, expulsion de Toulalan (2e avertissement). Avertissements: 27e Pranjic (suspendu au retour), 51e Toulalan (suspendu au retour), 79e Bastos.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!