Le BC Boncourt évite encore la faillite
Actualisé

Le BC Boncourt évite encore la faillite

Le Juge Damien Rérat a accepté un ajournement de la faillite du BC Boncourt jusqu'au 6 août 2007, permettant au club du Chaudron de finir sa saison de LNA sereinement.

«Au début de l'audience, j'étais plutôt calme, remarque Jean- Noël Maillard, le président du comité de crise. Comme nous avions mis toutes les chances de notre côté, il n'y avait pas vraiment de raison de nous refuser l'ajournement. Je voyais mal le juge mettre au chômage des travailleurs dont le salaire était assuré jusqu'à la fin de leur contrat.»

L'ajournement a pu être rendu possible grâce à une grosse mobilisation régionale derrière le club de Randoald Dessarzin. Grâce aux promesses de dons, le club de l'Ajoie devrait disposer de 300 000 francs afin de terminer la saison dans les meilleures conditions. «Dans le budget proposé, aucune rentrée spéculative comme les recettes de matches n'a été ajoutée, ce qui nous permet de savoir exactement le coût de la fin de saison», précise Jean- Noël Maillard.

Malgé ce pas important, le club du Chaurdon n'est pas encore définitivement sauvé. «Les dettes se montent à 250 000 francs, mais nous avons six mois pour parler de la situation avec les créanciers. Grâce à cette décision, nous possédons le temps pour régler ces problèmes sans précipitation et nous referons le point le 6 août avec le Juge», conclut Jean-Noël Maillard. (ats)

Ton opinion