Actualisé 02.03.2016 à 17:34

Crash de la GermanwingsLe BEA publie son rapport final le 13 mars

Les conclusions de l'enquête sur l'accident de l'A320 dans les Alpes françaises, en mars 2015, seront bientôt rendues publiques.

1 / 142
Quelque 350 personnes, proches des victimes du crash d'un avion de la compagnie allemande Germanwings, sont venues samedi se recueillir dans les Alpes françaises. Le drame y avait fait il y a trois ans 150 morts. (Samedi 24 mars 2018)

Quelque 350 personnes, proches des victimes du crash d'un avion de la compagnie allemande Germanwings, sont venues samedi se recueillir dans les Alpes françaises. Le drame y avait fait il y a trois ans 150 morts. (Samedi 24 mars 2018)

AFP
En septembre, une sculpture de Jürgen Batscheider, intitulée «Sonnenkugel» (sphère solaire, en allemand), a été déposée par hélicoptère sur le lieu d'impact. L'oeuvre, de cinq mètres de diamètre, renferme un cylindre et des sphères en bois à l'intérieur desquelles les familles des victimes ont placé leurs souvenirs personnels. (Samedi 24 mars 2018)

En septembre, une sculpture de Jürgen Batscheider, intitulée «Sonnenkugel» (sphère solaire, en allemand), a été déposée par hélicoptère sur le lieu d'impact. L'oeuvre, de cinq mètres de diamètre, renferme un cylindre et des sphères en bois à l'intérieur desquelles les familles des victimes ont placé leurs souvenirs personnels. (Samedi 24 mars 2018)

AFP
Des familles de victimes sud-américaines entament une procédure en justice contre Germanwings. (Dimanche 7 mai 2017)

Des familles de victimes sud-américaines entament une procédure en justice contre Germanwings. (Dimanche 7 mai 2017)

AFP

Le rapport final de l'enquête de sécurité sur l'accident de l'A320 de la Germanwings dans les Alpes françaises il y a un an, qui a fait 150 morts, sera rendu public le 13 mars, a annoncé mercredi le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA). Le BEA tiendra une conférence de presse dans ses locaux du Bourget, près de Paris, à 11H00 à cette occasion, a-t-il indiqué.

Le 24 mars 2015, un A320 de la compagnie Germanwings, filiale low cost de Lufthansa, avec 150 personnes à bord dont six membres d'équipage, s'était écrasé à flanc de montagne près de Seyne-les-Alpes (sud-est).

Dans un rapport préliminaire publié quelques semaines après le drame, le BEA avait conclu que le copilote Andreas Lubitz avait «intentionnellement» commandé la descente de l'appareil «jusqu'à la collision» au sol.

Personnes décorées

Vingt-huit personnes, dont les maires des trois communes sur le territoire desquelles s'était écrasé un Airbus de la compagnie Germanwings en mars 2015, ont été décorées mercredi pour leur engagement après l'accident, a constaté un journaliste de l'AFP. Après une minute de silence, le préfet des Alpes-de-Haute-Provence, Bernard Guérin, a remis la médaille de la sécurité intérieure aux 28 personnes --responsables des secours, élus locaux, membres du personnel de la préfecture-- décorées pour leur «engagement exceptionnel».

Les maires de Prads-Haute-Bléone Bernard Bartolini, du Vernet François Balique, et de Seyne-les-Alpes Francis Hermitte, notamment, ont reçu la médaille d'or de la sécurité intérieure.

Tous services confondus, au plus fort de la crise après la catastrophe, jusqu'à 1.696 personnes avaient été mobilisées, a rappelé le préfet mercredi. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!