Genève: Le beau temps fait ressurgir les botellones
Actualisé

GenèveLe beau temps fait ressurgir les botellones

La jeunesse se réapproprie les parcs pour y boire le soir. Les autorités sont sur le qui-vive.

par
Winnie Covo

«Depuis Pâques, on remarque qu'un groupe de jeunes se réunit quotidiennement près du mur des Réformateurs pour boire. C'est le retour des mini-botellones», regrette Daniel Oertli, chef du Service des espaces verts. Environ 50 personnes se retrouvent dès 17 h dans le parc des Bastions, et ce, jusqu'à tard dans la nuit pour des beuveries. «Nous essayons d'entrer en contact avec eux, explique Claudio Deuel, délégué à la jeunesse de la Ville. Nous passons les voir et mettons des poubelles à leur disposition.»

De fait, un attroupement de jeunes, ça laisse des traces: canettes, papiers et mégots jonchent le sol au petit matin. «Les équipes de nettoyage ont été renforcées le week-end», souligne Daniel Oertli. Manuel Tornare, responsable des parcs, et Pierre Maudet, chargé de l'environnement et de la sécurité, ne souhaitent pas commenter l'affaire. Ils assurent néanmoins qu'ils sont en concertation. Preuve que le sujet est sensible.

Même constat à Lausanne: «Dès qu'il fait beau, les parcs sont occupés le soir et la nuit par les jeunes, relève Marc Vuilleumier, directeur de la sécurité publique de la Ville. Mais on ne peut pas encore parler de botellones.» Tout en précisant qu'il se tiendrait prêt à rappeler aux jeunes leur responsabilité civique.

Ton opinion