Actualisé 15.10.2012 à 07:31

Transport-logistique

Le bénéfice de Kühne Nagel toujours en recul

Kühne Nagel subit encore l'impact de l'amende de 65 millions de francs infligée en mars par les autorités anticartellaires européennes.

Le bénéfice net du groupe schwyzois de transport et logistique a reculé de 21,7% après neuf mois à 358 millions de francs.

Hors amende, le résultat net ressort à 423 millions de francs, en repli de 7,4% par rapport à la période couvrant janvier-septembre 2011, a indiqué K N lundi. Le chiffre d'affaires sur neuf mois cette année s'est pour sa part accru de 6% à 15,47 milliards.

En considérant le seul troisième trimestre, K N a dégagé un bénéfice net en hausse de 0,7% sur un an à 144 millions de francs, précise son rapport intermédiaire. Les ventes présentent quant à elles une progression de 12,4% pour s'inscrire à 5,41 milliards.

L'entreprise de Schindellegi (SZ) porte un regard positif sur la période juillet-septembre. Elle estime avoir profité de la croissance des volumes dans les domaines du fret maritime et aérien ainsi que de ses efforts en vue de renforcer la gestion des coûts.

Au niveau opérationnel, K N a généré un résultat brut (EBITDA) trimestriel en augmentation de 3,1% à 233 millions de francs. Après neuf mois, ce montant s'affiche en revanche en baisse de 5,6% à 687 millions, et de 14,6% à 622 millions en intégrant l'amende cartellaire.

Ententes cartellaires

Pour mémoire, cette dernière concerne non seulement K N mais également treize autres groupes. L'ensemble des acteurs ont été épinglés pour s'être entendus sur des surtaxes et mécanismes de tarification concernant d'importantes routes commerciales.

Dans l'une des ententes, les participants organisaient leurs contacts dans le cadre d'un «club de jardinage» et utilisaient des noms de légumes pour se référer les uns aux autres. A noter que K N conteste l'amende, dont il critique notamment la méthode de calcul. Mais le groupe schwyzois ne s'attend pas à un dénouement définitif avant un an ou deux, selon des indications fournies en juillet.

Le détail des neuf mois montre que la principale division, celle du fret maritime, a augmenté son chiffre d'affaires de 9,3% à 6,81 milliards de francs, malgré le tassement de la demande dans la plupart des relations. Le résultat d'exploitation (EBITDA) a lui reculé d'un peu plus de 6% à 311 millions.

Dans le fret aérien, K N est parvenu à stabiliser ses ventes à 2,99 milliards de francs. Au niveau opérationnel, le bénéfice a plongé de 44,2% pour tomber à 106 millions.

En ce qui concerne le transport routier, celui-ci présente un chiffre d'affaires sur neuf mois en hausse de 7% à 2,35 milliards de francs. Le résultat d'exploitation a pour sa part diminué d'un dixième à 28 millions.

Enfin, le secteur des contrats de logistique a réalisé des ventes en progression de 4,4% à 3,23 milliards de francs. Le bénéfice opérationnel est demeuré stable à 115 millions, contre 116 millions un an plus tôt.

Confiance pour 2012

La performance de K N s'est révélé en phase avec les attentes des analystes, à l'exception du chiffre d'affaires ressorti supérieur. A la Bourse suisse, l'action a toutefois ouvert en baisse dans un marché en progression.

Pour l'entier de l'exercice 2012, le groupe se montre confiant dans sa capacité à atteindre ses objectifs de rentabilité. Cité dans le communiqué, le directeur général Reinhard Lange fonde son optimiste sur la bonne tenue des affaires constatée au troisième trimestre.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!