Informatique: Le bénéfice de Microsoft bondit de 31%
Actualisé

InformatiqueLe bénéfice de Microsoft bondit de 31%

Le groupe informatique américain Microsoft a dégagé un bénéfice net en hausse de 31% à 5,23 milliards de dollars (4,56 milliards de francs) pour le troisième trimestre de son exercice décalé.

Rapporté au nombre d'actions et hors éléments exceptionnels, le bénéfice revient à 61 cents, au-delà des 56 cents escomptés par les analystes. Toutefois, ce chiffre comprend 5 cents de ristourne fiscale.

Le chiffre d'affaires s'affiche en hausse de 10% à 16,43 milliards de dollars, en dépit du climat «mitigé» pour le marché des ordinateurs.

Microsoft est désormais dépassé par Apple non seulement en termes de chiffre d'affaires, ce qui était déjà le cas depuis six mois, mais aussi en termes de bénéfice net, pour la première fois depuis 20 ans, selon plusieurs commentateurs.

La semaine dernière, Apple avait publié un bénéfice trimestriel pratiquement doublé en un an, de 5,99 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires de 26,7 milliards en hausse de 83%.

Mais chez Microsoft, le directeur financier Peter Klein s'est réjoui de résultats «solides» et a concédé une seule déception, liée à la monétisation insuffisante du moteur de recherches Bing, qui pourtant ne cesse de grignoter des parts de marché (13,9% aux Etats- Unis en mars, selon le cabinet Comscore).

Pause avec Yahoo!

Du coup, l'alliance avec Yahoo!, conclue en juillet 2009, va marquer une pause. «L'intégration entre Yahoo! et Bing aux Etats- Unis et au Canada prend plus longtemps que prévu et les recettes restent inférieures à nos attentes. Nous avons ralenti nos efforts d'intégration à l'international», a déclaré le directeur des relations avec les investisseurs, Bill Koefoed, lors d'une téléconférence avec des analystes.

Les recettes des activités en ligne ont globalement progressé de 14%, à 648 millions de dollars, mais ont creusé leurs pertes d'exploitation, à 726 millions. Celles tirées des programmes Windows, deuxième plus grosse activité du groupe derrière Office (programmes professionnels), ont fléchi de 4,4% à 4,44 milliards, et leur bénéfice opérationnel de 10% à 2,76 milliards.

M. Klein a souligné que ce poste souffrait d'une comparaison défavorable, vu les ventes gonflées il y a un an par la récente sortie du système d'exploitation Windows 7.

Recul du marché des ordinateurs

Reste que le géant des logiciels, qui équipe quelque 90% des ordinateurs dans le monde, a souffert du recul du marché des ordinateurs du début d'année.

Selon M. Klein, les entreprises continuent à renouveler leurs équipements et resteront sur cette tendance jusqu'à l'an prochain. Mais le marché grand public a chuté de 8% sur un an, avec notamment la concurrence d'autres appareils - y compris les tablettes, un segment dominé par Apple où le système Android de Google fait une percée, mais d'où les programmes Microsoft sont presque absents.

Enfin, évoquant les téléphones, M. Koefoed a souligné que l'alliance avec Nokia annoncée en début d'année permettrait de franchir une «nouvelle étape», alors que le système Windows Phone 7 peine à s'imposer. Avec Nokia, M. Klein a souligné qu'il s'agissait «d'une alliance stratégique large et (...) de long terme».

En guise de prévisions, le groupe de Redmond (Etat de Washington, nord-ouest) a confirmé prévoir des dépenses d'exploitation de 26,9 à 27,3 milliards de dollars pour l'ensemble de l'exercice qui sera clos le 30 juin, et que celles-ci progresseraient de 3% à 5% en 2011- 12.

(ats)

Ton opinion