Actualisé 15.07.2010 à 09:16

PharmaLe bénéfice de Novartis bondit

Le groupe pharmaceutique bâlois Novartis a augmenté son bénéfice de 34% au 1er semestre.

Novartis a dégagé au 1er semestre un bénéfice net de 5,385 milliards de dollars (5,69 milliards de francs), en hausse de 34% sur un an. Son chiffre d'affaires a progressé de 18% à 23,847 milliards de dollars, a-t-il annoncé jeudi.

A taux de changes constants, la progression du bénéfice net s'est inscrite à 29%, celle des ventes à 15%, précise Novartis dans un communiqué. Au niveau opérationnel, le résultat semestriel a augmenté de 37% (33% à taux constants) sur un an, à 6,472 milliards de dollars.

Pour le seul deuxième trimestre, le bénéfice net du géant pharmaceutique bâlois a atteint 2,437 milliards de dollars, soit 19% de plus (&18% à taux constants) que pour avril-juin 2009. Ses ventes ont pour leur part crû de 11% (&12%) à 11,716 milliards de dollars.

Face à des résultats jugés excellents, Novartis a relevé ses prévisions de croissance pour l'année. Alors qu'il ne s'attendait jusqu'à présent qu'à une hausse d'environ 5% du chiffre d'affaires, le groupe table désormais sur une progression entre 5% et 10% des ventes, hors le rachat d'Alcon. (ats)

152,5 millions de dédommagements

Novartis a trouvé avec les femmes que l'entreprise a discriminées un accord mettant un terme à la procédure judiciaire. Le groupe versera jusqu'à 152,5 millions de dollars dans un fonds de dédommagement. Le document a été déposé mercredi au tribunal de New York. En mai dernier, un jury avait jugé une filiale du groupe coupable d'avoir systématiquement discriminé son personnel féminin. Il avait retenu la discrimination liée au salaire, le blocage de promotion et le renvoi pour raison de grossesse. Le groupe avait été condamné à une amende «punitive» de 250 millions de dollars. Ce montant n'incluait pas les dommages et intérêts que Novartis devra verser aux plaignantes. Les parties se sont maintenant mises d'accord sur la création d'un fonds pouvant aller jusqu'à 152.5 millions de dollars destiné à indemniser les femmes associées dans la plainte collective. Toutes les collaboratrices ayant travaillé pour cette filiale entre 2002 et 2007 peuvent le rejoindre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!