Actualisé

Le bénéfice net de Bâloise Assurances s'est envolé de 80,7 % en 2005

Le bénéfice net du groupe d'assurances Bâloise a bondi de 80,7 % à 403,5 millions de francs l'an dernier. L'exercice a pourtant été marqué par d'importantes inondations en Suisse, en Allemagne et en Autriche, événements qui ont pesé sur sa rentabilité opérationnelle.

Le total des primes brutes encaissées a reculé de 1,5 % à 6,84 milliards de francs. Dans le secteur vie, la baisse s'est inscrite à 0,3 % à 3,06 milliards, a indiqué le Groupe Bâloise mardi dans un communiqué.

Dans les affaires non-vie, la diminution des primes a été de 2,4 % à 3,78 milliards de francs. Dans ce domaine, le ratio combiné s'est détérioré à 100 %, contre 97,5 % en 2004. A 100 % et au- dessus, ce taux montre que l'assurance ne parvient pas à être rentable uniquement par le biais des primes et des remboursements.

Reste que les résultats financiers ont permis de plus que compenser cette dégradation. La Bâloise a par conséquent décidé de proposer à ses actionnaires le doublement du dividende à 2,20 francs et de procéder à un rachat d'actions portant sur 10 % des titres au cours des trois prochaines années.

D'ici à 2008, le groupe entend atteindre un rendement des fonds propres de 15 %. Ce dernier s'est élevé à 10 % en 2005. Parallèlement, le groupe veut ramener son ratio combiné net à moins de 100 %. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!