Pétrole: Le bénéfice net de BP chute d'un tiers
Actualisé

PétroleLe bénéfice net de BP chute d'un tiers

Le troisième trimestre n'aura pas souri au groupe pétrolier British Petroleum.

Le groupe pétrolier britannique BP a annoncé mardi une chute d'un tiers de son bénéfice net au troisième trimestre. Il a toutefois séduit les investisseurs avec une performance opérationnelle meilleure que prévu et un dividende en hausse.

Le bénéfice net a chuté de 34% à 3,5 milliards de dollars (3,14 milliards de francs), sous l'effet d'une production en baisse et de marges sous pression dans la raffinerie.

Le bénéfice ajusté a pour sa part reculé de 26% sur un an à 3,7 milliards de dollars. C'est toutefois largement supérieur aux attentes des analystes et mieux que les 2,7 milliards enregistrés au deuxième trimestre.

Dividende en hausse

Le groupe indique par ailleurs son intention de vendre encore d'ici la fin de 2015 pour 10 milliards de dollars d'actifs, qui seront essentiellement distribués aux actionnaires sous forme de rachats d'actions.

BP va également augmenter de 5,6% son dividende trimestriel payable en décembre à 9,5 cents.

«Ce sont des résultats trimestriels solides pour BP» et «nous avons montré notre confiance en notre activité opérationnelle en augmentant le dividende», a commenté le directeur général, Bob Dudley, dans une vidéo.

La production hors Russie a reculé de 2,3% sur un an à 2,21 millions de barils équivalent pétrole par jour, essentiellement en raison de la vente d'actifs.

Ces ventes avaient notamment servi à faire face aux conséquences financières de l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en 2010. Les provisions dans cette affaire ont désormais atteint un total de 42,5 milliards de dollars.

Résultats bien accueillis

Ces résultats ont été bien accueillis à la Bourse de Londres, où l'action BP était en tête de l'indice FTSE-100 des principales valeurs mardi matin. Elle gagnait 5,07% à 475 pence vers 10h00 GMT, dans un marché en hausse de 41%.

«Le marché ne veut pas que les majors pétrolières dépensent leur argent, il veut que les investisseurs puissent récupérer du cash. Et BP lui a fait plaisir en augmentant son dividende, en annonçant un nouveau programme de cession de 10 milliards de dollars... et en prévoyant des investissements stables en 2014», a commenté Neill Morton, analyste chez Investec.

«BP a surpris agréablement. Les bénéfices ont dépassé les attentes et l'augmentation du dividende est une très bonne nouvelle», a ajouté Keith Bowman, analyste du courtier Hargreaves Lansdown.

Le groupe anglo-néerlandais Royal Dutch Shell, autre poids lourd du secteur, va pour sa part publier jeudi ses résultats trimestriels. (ats/afp)

Ton opinion