Actualisé 06.08.2008 à 07:47

Le bénéfice recule pour BNP Paribas

La banque française BNP Paribas a annoncé mercredi avoir réalisé au 2e trimestre un bénéfice en recul de 34% mais légèrement supérieur aux attentes.

Le bénéfice net ressort à 1,5 milliard d'euros (2,45 milliards de francs), quand les analystes attendaient 1,45 milliard d'euros. Les revenus (produit net bancaire) reculent pour leur part de 8,5% à 7,5 milliards d'euros, selon un communiqué de la banque.

La crise des crédits immobiliers américains à risque (»subprime») a encore coûté 542 millions d'euros à la banque ce trimestre, soit à peu près autant qu'annoncé la veille par sa rivale Société Générale (575 millions d'euros).

Au total, le coût de la crise financière s'élève à près de 2,4 milliards d'euros depuis un an. C'est l'une des plus faibles factures payées par les grandes banques françaises, BNP Paribas étant resté à l'écart des produits les plus nocifs du «subprime».

Turbulences boursières obligent, l'activité de la banque de financement et d'investissement (BFI, activités de marché) a une nouvelle fois souffert lors du trimestre écoulé. Elle a ainsi vu ses revenus baisser de 24,5% par rapport à leur niveau du deuxième trimestre 2007.

Activité robuste

Ne semblant pas encoure touchée par le ralentissement économique, la banque de détail (clientèle de particuliers, PME...) a connu une activité robuste, compensant le trou d'air des activités de marché.

Les revenus ont ainsi progressé de 1,77% en France, de 6,4% en Italie (filiale BNL) et de 8% sur le pôle International Retail Services qui compte notamment la filiale américaine BancWest et les banques des pays émergents (Maghreb, Russie, Turquie...).

«La crise financière et ses répercussions ont continué à peser sur la rentabilité du secteur bancaire au deuxième trimestre 2008», a commenté le directeur général du groupe, Baudouin Prot. «Dans ce contexte, BNP Paribas dégage à nouveau des résultats opérationnels robustes dans tous ses métiers.» (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!