Actualisé 12.04.2017 à 13:49

Saint-PétersbourgLe bilan de l'attentat s'alourdit encore

Un homme blessé dans l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg le 3 avril est décédé dans la nuit de mardi à mercredi des suites de ses blessures.

1 / 39
«Je suis innocente», a assuré Chokhista Karimova (à gauche). Arrêtée quelques semaines après l'attentat. Elle affirme que la grenade et les détonateurs saisis chez elles y avaient été déposés par les services russes de sécurité. (Mardi 2 avri 2019)

«Je suis innocente», a assuré Chokhista Karimova (à gauche). Arrêtée quelques semaines après l'attentat. Elle affirme que la grenade et les détonateurs saisis chez elles y avaient été déposés par les services russes de sécurité. (Mardi 2 avri 2019)

AFP
Onze personnes sont accusées d'être impliquées dans l'attentat qui avait fait 15 morts dans le métro de Saint-Pétersbourg en avril 2017.(Mardi 2 avri 2019)

Onze personnes sont accusées d'être impliquées dans l'attentat qui avait fait 15 morts dans le métro de Saint-Pétersbourg en avril 2017.(Mardi 2 avri 2019)

AFP
Les députés russes ont voté une loi permettant la déchéance de nationalité pour les Russes naturalisés, s'ils sont reconnus coupables de terrorisme. Le président Vladimir Poutine avait appelé cette loi de ses voeux au moment de l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg, en avril. (Mercredi 19 juillet 2017)

Les députés russes ont voté une loi permettant la déchéance de nationalité pour les Russes naturalisés, s'ils sont reconnus coupables de terrorisme. Le président Vladimir Poutine avait appelé cette loi de ses voeux au moment de l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg, en avril. (Mercredi 19 juillet 2017)

Keystone

Les autorités locales russes annoncent un nouveau bilan de 14 morts.

«L'un des blessés a succombé à l'hôpital militaire dans la nuit de mardi à mercredi», a indiqué sur son compte Twitter la vice-gouverneure de la deuxième ville de Russie, Anna Mitianina. Quatre des 53 personnes hospitalisées après l'attentat se trouvent toujours dans un état grave, a-t-elle ajouté.

L'auteur présumé, un jeune homme de 22 ans originaire du Kirghizstan, a également été tué dans l'attentat. Ses motivations sont inconnues, mais le Comité d'enquête russe a indiqué examiner ses éventuels liens avec l'organisation État islamique (EI). La justice russe a inculpé la semaine dernière huit complices présumés pour «terrorisme» et «complicité de terrorisme». (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!