Brésil: Le bilan des intempéries s'alourdit
Actualisé

BrésilLe bilan des intempéries s'alourdit

Trois corps ont été retrouvés jeudi à Petropolis, une zone montagneuse et touristique de l'Etat de Rio de Janeiro, portant à 31 le nombre de morts suite à des pluies diluviennes dimanche soir et lundi.

Les pluies ont créé des glissements de terrain.

Les pluies ont créé des glissements de terrain.

Un précédent bilan des inondations et des glissements de terrain provoqués par ces pluies faisait état de 28 victimes et, jeudi, une personne était encore portée disparue.

Le corps de la 28e victime, Drucilaine Alves Luminato, 31 ans, décédée mercredi à l'hôpital et ceux de ses deux garçonnets dont les corps avaient été retrouvés mardi dans un cours d'eau à un kilomètre du lieu où un glissement de terrain les avaient emportés, ont été inhumés, selon les pompiers.

Le maire de Petropolis, Rubens Bontempo, a estimé que les dommages provoqués par les intempéries dans la ville s'élevaient à 120 millions de reais (quelque 60 millions de dollars), lors d'une conférence de presse mercredi soir.

Les fortes pluies qui se sont abattues sur la région dimanche soir et lundi ont fait également 18 blessés et 1466 personnes ont dû abandonner leur domicile ou sont sans abri. Elles ont été recueillies dans 27 refuges municipaux.

Il est tombé en 24 heures 390 millimètres de pluie sur Petropolis, une ancienne ville impériale à 70 kilomètres de Rio, quand la moyenne pour tout un mois de mars est de 270 millimètres.

Près de 250 militaires et agents de la Sécurité civile ont été mobilisés pour aider la population de cette région où 21 zones sont inondées ou victimes d'éboulements.

En janvier 2011, plus de 900 personnes avaient péri dans les régions vallonnées de l'Etat de Rio en raison d'intempéries qui avaient provoqué des inondations et des glissements de terrains. (afp)

Ton opinion