Actualisé 19.01.2011 à 06:41

Inondations au Brésil

Le bilan des victimes dépasse 700 morts

Le bilan des inondations dans la région de Serrana, au nord de Rio de Janeiro, a atteint 702 morts mardi et devrait encore augmenter.

De nombreux habitants de la région de Serrana, au nord de Rio de Janeiro, sont portés disparus et les autorités brésiliennes pensent que beaucoup ont été enterrés.

Le nombre des victimes s'établissait mardi soir à 702 morts et environ 14'000 sinistrés, selon la Défense civile. Ce bilan devrait encore s'alourdir avec les disparus qui se comptent par dizaines.

D'après un décompte officiel partiel, on dénombrait 203 personnes portées disparues dans deux des trois villes les plus touchées dans cette région montagneuse, à une centaine de kilomètres au nord de Rio.

Face à l'ampleur des dévastations, l'armée a déployé 700 hommes, une douzaine d'hélicoptères, des engins de terrassement et des ponts mobiles. Ils renforcent quelque 800 pompiers et équipes de la Défense civile, ainsi que d'innombrables volontaires.

Un mois de pluies

La catastrophe a frappé cette région, il y a une semaine, aux premières heures de mercredi, surprenant les habitants dans leur sommeil. Les pluies saisonnières, habituellement fortes, se sont cette fois-ci abattues avec une violence extrême, déversant en quelques heures l'équivalent d'un mois entier de pluies.

Les villes de Nova Friburgo, Teresopolis et Petropolis - destinations touristiques depuis le XIXème siècle de la noblesse puis des riches habitants de Rio - ont été les plus sévèrement atteintes.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!