Egypte: Le bilan des violences s'élève à 57 morts
Actualisé

EgypteLe bilan des violences s'élève à 57 morts

Les heurts de dimanche entre islamistes et forces de l'ordre en Egypte atteint 57 morts, a déclaré mardi à l'AFP Khaled al-Khatib, un responsable au sein du ministère de la Santé.

Au Caire, les partisans de l'ancien président ont tenté de se rendre sur l'emblématique place Tahrir, où des partisans de l'armée célébraient le 40e anniversaire de la guerre arabo-israélienne d'octobre 1973.

Au Caire, les partisans de l'ancien président ont tenté de se rendre sur l'emblématique place Tahrir, où des partisans de l'armée célébraient le 40e anniversaire de la guerre arabo-israélienne d'octobre 1973.

En outre, 391 personnes ont été blessées à travers le pays, a ajouté ce responsable.

Les violences ont éclaté dans le pays dimanche en marge de manifestations réclamant le retour de l'ancien président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée le 3 juillet. Depuis, autorités et pro-Morsi s'accusent mutuellement d'avoir ouvert le feu.

Au Caire, les partisans de l'ancien président ont tenté de se rendre sur l'emblématique place Tahrir, où des partisans de l'armée célébraient le 40e anniversaire de la guerre arabo-israélienne d'octobre 1973.

Depuis sa destitution, M. Morsi est maintenu au secret par l'armée, et ses partisans manifestent régulièrement pour réclamer son retour.

La répression envers les islamistes a cependant fait plus d'un millier de morts depuis la mi-août, et les autorités mises en place par les militaires ont arrêté plus de 2.000 Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, dont la quasi-totalité de ses dirigeants.

Lundi, trois attentats ont tué 9 soldats et policiers à travers le pays, laissant craindre une nouvelle fois que le pays s'enfonce dans une spirale de violences.

(afp)

Ton opinion