Grippe A/H1N1: Le bilan s'alourdit à 19 morts et 454 malades au Mexique
Actualisé

Grippe A/H1N1Le bilan s'alourdit à 19 morts et 454 malades au Mexique

Le bilan de l'épidémie de grippe porcine au Mexique a été revu en hausse à 19 morts, soit trois de plus, et 454 malades, a annoncé samedi le ministre de la Santé, José Angel Cordova.

De leur côté, les autorités canadiennes ont annoncé que des porcs avaient été infectés par le virus H1N1, probablement par un agriculteur s'étant rendu au Mexique, une première dans l'épidémie actuelle.

Le nombre de morts au Mexique a été revu en hausse à 19 morts, soit trois de plus, et 454 malades, a annoncé samedi le ministre de la Santé, José Angel Cordova. «Nous avons 473 cas confirmés, dont 454 vivants et 19 personnes qui hélas sont décédées», a déclaré M. Cordova lors d'une conférence de presse. Ces résultats portent sur un total de 1303 analyses.

Au Canada, «le virus H1N1 (grippe porcine chez l'être humain) a été détecté au sein d'un troupeau de porcs de l'Alberta (ouest)», a indiqué samedi soir l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), tout en affirmant que la salubrité alimentaire n'était pas affectée.

Le Dr Brian Evans de l'ACIA a expliqué qu'il était «fort probable» que les porcs aient été exposés au virus par un agriculteur s'étant rendu récemment au Mexique. Celui-ci, qui présentait des symptômes de la grippe, était revenu le 12 avril et avait repris le travail dans l'exploitation porcine le 14.

Stabilisation?

L'homme est guéri et tous les porcs sont également guéris ou en voie de guérison, a ajouté le Dr Evans en indiquant que le virus trouvé chez ces porcs est bien le même que celui qui fait actuellement l'objet d'une alerte mondiale dans la population humaine.

Aux Etats-Unis, le président américain Barack Obama a déclaré samedi préférer prendre trop de précautions plutôt que pas assez, alors que les autorités sanitaires ont commencé à rassurer sur la gravité du virus, tout en restant prudentes. M. Obama a invoqué la méconnaissance de l'évolution du virus pour expliquer l'abondance de mesures prises.

Si le ministre mexicain de la Santé a déclaré samedi que la grippe semblait en «phase de stabilisation» au Mexique, l'OMS a indiqué ne pas connaître le degré de gravité de la pandémie. C'est l'évolution de la situation des «prochains jours en Europe» qui permettra de déterminer dans quelle proportion le virus mutant A (H1N1) s'est propagé à un nouveau continent, a déclaré le Dr Michael Ryan, directeur à l'OMS du Réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie.

Dix-huit pays

Le virus a atteint l'Italie, avec un premier cas confirmé samedi, un malade déjà guéri, et l'Irlande, avec également un premier cas avéré. En Allemagne, un deuxième cas de grippe porcine contractée par une personne qui n'avait pas séjourné au Mexique a été recensé, portant à six le nombre des cas avérés. Deux nouveaux cas ont été confirmés au Royaume-Uni, le nombre total de cas avérés étant désormais de 15.

Un troisième cas a été enregistré en Israël. Il s'agit d'un Israélien récemment rentré du Mexique. Une trentaine de nouveaux cas au Canada ont porté à 85 le total des personnes contaminées par le virus. En Espagne, le nombre de cas avérés a atteint 20, dont un patient résidant en Catalogne (nord-est) qui n'a pas séjourné au Mexique et aurait été contaminé par un proche.

La maladie a aussi fait son apparition en Asie, avec un cas en Chine et un en Corée du Sud, une religieuse de 51 ans. L'épidémie a fait officiellement 20 morts, 19 au Mexique et un aux Etats-Unis, qui comptabilisaient en outre samedi 159 malades. Au total, la grippe porcine a été détectée officiellement dans 18 pays.

Par ailleurs, quatre organisations internationales ont dénoncé samedi dans un communiqué conjoint les mesures de boycott de la viande de porc prises par certains pays sur fond d'épidémie de grippe porcine.

(ats)

Ton opinion