Bellevue: Le Bioparc Genève a recueilli un serval qui était chez un privé

Publié

BellevueLe Bioparc Genève a recueilli un serval qui était chez un privé

L’animal sauvage est arrivé dans le parc animalier du canton en décembre.

Il faut un permis et suivre une formation pour posséder cet animal qui n’est pas domesticable. 

Il faut un permis et suivre une formation pour posséder cet animal qui n’est pas domesticable. 

LMS – Zoo de Servion

Un serval qui était détenu par un privé en Argovie a été recueilli au Bioparc de Bellevue, relate la «Tribune de Genève». La bête, appelée Mimosa, est arrivée dans le canton en décembre. Née en 2008, et après avoir été isolée pendant quelques semaines, elle est désormais en colocation dans un enclos avec Mojito, un serval mâle. 

La présence officielle de l’animal sauvage à Genève reste peu courante puisqu’il faut avoir une autorisation et suivre une formation pour en posséder un. L’espèce croisée avec des chats domestiques inquiète davantage les vétérinaires: à partir de la 3e génération, ils peuvent être détenus sans autorisation et «uniquement si aucun rétro-croisement supplémentaire n’est réalisé avec des chats sauvages», indique Michel Rérat, vétérinaire cantonal genevois. Sur les réseaux sociaux, les servals sont populaires. Sur TikTok, l’animal est souvent vu en train d’être promené en laisse, «alors qu’ils ne peuvent pas être domestiqués», indique Tobias Blaha, directeur du Bioparc. 

(lch)

Ton opinion

18 commentaires