Actualisé 06.08.2008 à 21:06

Le blues des petites compagnies suisses

La compagnie aérienne suisse Hello vient de perdre un gros client. Elle n'est pas la seule dans un état grave.

Depuis 2006, Moritz Suterfait voler la compagnie d'avions charter Hello pour le compte de la compagnie Iceland Express. Mais cette dernière a dénoncé le contrat de trois ans avec Hello en raison d'un différend sur le prix. Or, la flotte de Hello compte six Boeing MD90, dont la moitié sont spécialement conçus pour le marché fourni par Iceland Express. Hello se veut rassurant malgré tout. Avec la fin de ce partenariat, elle perd un nombre d'heures de vol important, mais pas le client qui lui fournit le plus gros chiffre d'affaires.

Pourtant: «Pour les petites compagnies aériennes, il est difficile de s'établir sur le marché suisse», confie Jens Flottau, expert de l'aviation. «La Suisse est un petit marché avec de nombreux petits joueurs. Mais la tendance va plutôt vers un rapprochement des compagnies», ajoute-t-il. Lufthansa a avalé Swiss. Belair a été repris par Air Berlin. Edelweiss Air a fusionné avec Swiss. Autre signe de difficulté: à l'automne, Helvetic Airways, la compagnie du financier Martin Ebner, renoncera aux vols commerciaux habituels pour se concentrer sur les vols charter.

Deborah Balmer

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!