Paris: Le bodyguard de Kim était absent lors du braquage
Actualisé

ParisLe bodyguard de Kim était absent lors du braquage

Le garde du corps de Kim Kardashian accompagnait l'une de ses soeurs en boîte de nuit lorsqu'elle a été braquée.

1 / 25
Un homme suspecté d'avoir participé en 2016 au braquage de Kim Kardashian a été remis en liberté. (Mardi 12 septembre 2017)

Un homme suspecté d'avoir participé en 2016 au braquage de Kim Kardashian a été remis en liberté. (Mardi 12 septembre 2017)

AFP
Kim Kardashian a remercié sur Twitter la police française pour son «difficile et incroyable travail». (Dimanche 19 mars 2017)

Kim Kardashian a remercié sur Twitter la police française pour son «difficile et incroyable travail». (Dimanche 19 mars 2017)

Keystone
Kim Kardashian a été entendue à New-York par la juge française. (Vendredi 3 février 2017)

Kim Kardashian a été entendue à New-York par la juge française. (Vendredi 3 février 2017)

AFP

Le garde du corps de Kim Kardashian, Pascal Duvier, qui suit la star américaine dans la plupart de ses déplacements, «accompagnait la soeur de Kim Kardashian en boîte de nuit» lors du braquage, ont affirmé à l'AFP des sources proches de l'enquête.

L'une des soeurs Kardashian, Kourtney, 37 ans, a été vue au côté de Kim lors de plusieurs défilés de la Fashion Week ces derniers jours à Paris.

La question de l'absence du «bodyguard» agitait les réseaux sociaux lundi après-midi. Garde du corps attitré de la star américaine, Pascal Duvier avait notamment neutralisé cette semaine un homme qui tentait d'embrasser les fesses de Kim Kardashian lors d'un défilé parisien de la Fashion Week. Pascal Duvier se présente sur les réseaux sociaux comme un «consultant international en sécurité».

Kim Kardashian a été braquée et ligotée au cours de la nuit de dimanche à lundi dans un appartement d'une résidence hôtelière d'un quartier cossu de Paris, par des hommes déguisés en policiers qui ont emporté un butin estimé à neuf millions d'euros. «Choquée», la vedette américaine ultramédiatisée, 35 ans, a été entendue par la police lundi matin avant de s'envoler vers New York. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion