Actualisé 09.02.2017 à 09:21

SuisseLe Boeing de Swiss s'est posé à Zurich

Une semaine après son atterrissage d'urgence à Iqaluit, au Canada, et le montage d'un nouveau réacteur, l'avion a pu redécoller. Il est arrivé vers 08h30 à Zurich-Kloten.

von
nxp/smk
1 / 8
09.02 L'avion de Swiss, qui a pu être réparé, a quitté Iqaluit pour rentrer à Zurich.

09.02 L'avion de Swiss, qui a pu être réparé, a quitté Iqaluit pour rentrer à Zurich.

Lecteur reporter/Flightradar24
Près de 6700 personnes vivent à Iqaluit, située au nord du Canada. 85% des habitants sont des Inuits.

Près de 6700 personnes vivent à Iqaluit, située au nord du Canada. 85% des habitants sont des Inuits.

Le Boeing 777 de Swiss immobilisé depuis une semaine dans le grand nord canadien a pu s'envoler à destination de la Suisse après avoir reçu un nouveau réacteur. Il a atterri à 08h14 à Zurich-Kloten après un vol de 4800 kilomètres qui a duré 5 heures 49 minutes.

Comme l'a indiqué Stefan Vasic, porte-parole de Swiss, l'appareil pourrait retrouver un service normal dès vendredi déjà. «L'appareil a encore besoin de petits travaux de maintenance et de nettoyage.»

De gros moyens déployés

L'atterrissage d'urgence sur le petit aéroport de déroutement d'Iqaluit avait fait les délices de la presse mondiale. L'appareil devait relier Zurich à Los Angeles lorsque le réacteur gauche s'était automatiquement arrêté le 1er février après un message de dysfonctionnement.

Swiss avait dû ensuite envoyer sur place un nouveau réacteur qui avait été transporté par un Antonov An-124 affrété pour l'occasion. Les essais s'étant révélés concluants, l'avion a reçu le feu vert pour rejoindre la Suisse.

Quant à l'Antonov qui avait amené le nouveau réacteur, il est reparti en même temps et en emportant le réacteur défectueux, qui devra être analysé.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!