Vaud: Le bolide du collectionneur démoli par des garagistes
Actualisé

VaudLe bolide du collectionneur démoli par des garagistes

Une rare et très onéreuse supercar a été accidentée lundi lors d'une course d'essai à Trélex. Son propriétaire serait amateur de voitures d'exception.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
H.M. (dr) et Christian von Koenigsegg au Salon de l'auto 2015.

H.M. (dr) et Christian von Koenigsegg au Salon de l'auto 2015.

Instagram

Sur les réseaux sociaux, s'il y a un accident qui passionne les fans de supercars, c'est bien celui d'une Koenigsegg Agera RS, lundi à Trélex. D'une valeur de 1,6 million de francs, ce véhicule, fabriqué en Suède, n'a été produit qu'à 25 exemplaires. Plusieurs internautes pensent que le propriétaire est H. M. Ce Saoudien possède quelque 25 voitures de luxe: Ferrari, Jaguar, Bugatti, McLaren, Porsche... Il a été le premier acheteur de ce modèle exclusif en 2015 au Salon de l'auto de Genève. Il a publié un démenti hier sur le Net, avant de l'effacer. Un aveu?

Arrivé sur place juste après le crash, un automobiliste va dans ce sens. «Lundi vers 13 h, un bolide avec deux occupants est passé devant moi. Il roulait vite. Deux minutes après, je l'ai trouvé dans le décor près des voies du chemin de fer à Trélex. Je suis Arabe et je vous dis que les plaques étaient saoudiennes», a-t-il martelé. «La voiture avait des plaques de garage», affirme la police de son côté. Mais un autre témoin dit lui aussi avoir vu «une immatriculation en arabe». D'après nos infos, la voiture effectuait une course d'essai avec deux employés d'un garage.

La bâche fait jaser

Après l'accident – qui n'a pas fait de victime – le véhicule a été recouvert d'une housse. Ce qui a donné lieu à toutes sortes de conjectures. «Les clients de ce genre de voiture de 1300 chevaux et qui vaut plus de 1 million aiment la discrétion. Recouvrir le véhicule permet de ne pas pouvoir les identifier et alimenter cette plaie que sont les réseaux sociaux», explique un concessionnaire de voitures de luxe.

Ton opinion