Neuchâtel: Le boss de la police judiciaire est décédé
Actualisé

NeuchâtelLe boss de la police judiciaire est décédé

Olivier Guéniat a été retrouvé sans vie ce lundi après-midi à son domicile de Fresens (NE). L'émotion est vive au sein des autorités du canton.

par
fnt

La police cantonale et le ministère public ont fait part officiellement ce lundi après-midi de leur «sincère tristesse» en annonçant la mort soudaine d'Olivier Guéniat, chef de la police judiciaire, «retrouvé décédé à son domicile de Fresens aujourd'hui en début d'après-midi».

Un procureur a ouvert une enquête, comme le veut la procédure dans un tel cas, afin de déterminer les causes et les circonstances de ce décès. Les autorités précisent cependant d'ores et déjà que «l'intervention d'un tiers semble exclue et tout laisse penser que le défunt a mis fin à ses jours». D'après les informations obtenues par 20minutes.ch, c'est «une personne proche» d'Olivier Guéniat qui l'aurait découvert sans vie chez lui, où il résidait en couple dans le village de Fresens. Les forces de l'ordre ont alors été alertées.

«Sa disparition a créé une vive émotion au sein de la police et des autorités de poursuite pénale, comme sa personnalité avait laissé une vive admiration et une très large sympathie», souligne dans un communiqué les autorités policières et judiciaires neuchâteloises . Agé de 50 ans, Olivier Guéniat était criminologue de formation. Membre de la Commission fédérale pour les questions liées aux addictions durant cinq ans, ce Jurassien d'origine avait été chargé de cours aux universités de Lausanne et de Neuchâtel. Il avait aussi été quelques années le chef ad interim de la police cantonale du Jura.

Envies suicidaires? Faites-vous aider!

Selon stopsuicide.ch, la problématique du suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s'expliquer au travers d'une réponse unique. Cette association vise à briser le tabou qui englobe le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en oeuvre une aide concrète destinée aux jeunes en souffrance.

D'autres structures comme La Main Tendue (composez le 143) et la Ligne d'aide pour jeunes (147) sont également disposées à aider.

Ton opinion