Liechtenstein: Le boss de Money Service Group devant la justice
Actualisé

LiechtensteinLe boss de Money Service Group devant la justice

L'ancien chef de Money Service Group a comparu lundi devant la justice à Vaduz (Liechtenstein). Il aurait détourné 36 millions de francs d'investissements.

Le fondateur et ancien patron de la société financière liechtensteinoise Money Service Group (MSG) se retrouve devant le tribunal de Vaduz à partir de mardi. Cet Allemand de 41 ans, accusé d'escroquerie par métier, aurait soustrait environ 36 millions de francs à des investisseurs.

Agendé sur neuf jours, le procès devrait durer jusqu'au 19 octobre. La date du verdict n'est pas encore connue. S'il est reconnu coupable, le fondateur de MSG encourt une peine de prison comprise entre un et dix ans.

Au total, il aurait trompé 44 investisseurs, auxquels il aurait promis d'investir leur argent dans des fonds, des placements à échéance fixe et des parcs solaires. L'homme n'aurait cependant jamais procédé à de tels investissements, selon le parquet liechtensteinois.

Les investisseurs ont ainsi transféré 29,5 millions d'euros (35,7 millions de francs) et 1,2 million de francs sur les comptes des sociétés contrôlées par l'escroc présumé ou sur son compte privé. De tout cet argent, seuls 160'000 euros ont pu être confisqués par la justice, de même que des bijoux, des cigares et du vin pour une valeur de 200'000 francs.

Détenu en Suisse

Selon l'acte d'accusation, les fonds libérés par les clients ont été utilisés pour les opérations commerciales des sociétés de Money Service Group, le train de vie luxueux du fondateur et de sa famille ainsi que les remboursements à certains investisseurs.

En Suisse, où l'accusé se trouve en détention provisoire, une procédure pour escroquerie par métier présumée a également été ouverte à son encontre. En outre, une autre entreprise lui appartenant, Samiv SA, se trouve dans le collimateur de la justice. Cette société, qui a depuis été mise en faillite, avait son siège à Herisau et une succursale à Rorschach (SG).

Money Service Group se profilait comme active dans le sponsoring sportif (Super League et écuries de Formule 1 Sauber et de l'ancien champion du monde Niki Lauda, notamment). Les contrats ont expiré ou ont été résiliés par les sportifs concernés. En matière de sponsoring, MSG aurait également quelques impayés.

(ats)

Ton opinion