Publié

LAUSANNELe bourreau d’oiseaux ne paiera pas son amende

Un procureur a condamné un employé communal qui avait détruit des nids et jeté des œufs et des moineaux. Mais la Ville paiera la contravention à sa place.

par
Frédéric Nejad Toulami
Lors d’un entretien de bâtiment, l’employé sur sa nacelle avait jeté nids et oisillons dans un sac-poubelle.

Lors d’un entretien de bâtiment, l’employé sur sa nacelle avait jeté nids et oisillons dans un sac-poubelle.

MMS reporter

Lors de travaux d’entretien à la piscine de Bellerive, le 8 juin 2020, un employé du Service des sports avait retiré des stores du bâtiment plusieurs nids de moineaux contenant une douzaine d’oisillons et des œufs. Il les avait jetés vivants dans un sac-poubelle. «On voyait le sac bouger et on entendait les oisillons à l’intérieur», selon un lecteur présent sur les lieux; il avait alors alerté police et garde-faune.

Dénoncé à la justice, cet employé a été reconnu coupable d’infraction à la loi fédérale et à la protection des animaux, en octobre dernier. «Une sanction frappe quiconque maltraite intentionnellement un animal, le néglige, le surmène inutilement ou porte atteinte à sa dignité», a rappelé le magistrat. Il a donc infligé, sans que cela soit contesté dans le délai légal, 20 jours-amende avec sursis au prévenu, ainsi qu’une amende fixe de 300 francs.

Au frais du contribuable

Interrogé, son chef de service, Patrice Iseli, déclare que ce montant sera pris en charge par l’employeur, sur recommandation du conseiller juridique de la Ville, car l’infraction a été commise dans le cadre de l’activité du collaborateur et que «l’inscription de la condamnation au casier judiciaire constituait une sanction suffisante».

Conseils du garde-faune

Selon Patrice Iseli, les travaux auraient dû être réalisés au printemps mais avaient été repoussés en juin en raison du Covid-19, d’où la présence d’oisillons. La loi protège cependant les nids, même vides. Basé sur des instructions du garde-faune, un protocole sur la protection des nids va entrer en vigueur prochainement afin de changer de pratique à Lausanne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
155 commentaires

Chrizzo

14.01.2021 à 10:29

Donc on fait des trucs inommables comme jeter des animaux vivants dans une poubelle et tout le monde trouve ça normal ? Mais dans quel monde vit-on ? Et pourquoi la Ville devrait-elle payer cela ? Par contre, elle devrait bien payer une amende pour avoir forcé un employé à faire ce nettoyage qui était impossible en raison des nids. Je signale à ceux qui trouvent ridicule de protéger des nids de moineaux que les petits passereaux dont font partie les moineaux sont en voie de disparition, notamment en raison du manque de sites de nidification... Et après on s'étonnera qu'on soit victime du moustique-tigre et de ses maladies. Tout est lié.

dommage

14.01.2021 à 10:23

Surtout, dommage pour les oiseaux. Ces animaux me fascinent par leurs vols.

Pierre M., Genève

14.01.2021 à 10:23

Je suis un peu choqué ! La loi est la loi, pareille pour tous !