Virus Zika: Le Brésil déconseille les JO aux femmes enceintes
Actualisé

Virus ZikaLe Brésil déconseille les JO aux femmes enceintes

Les risques pour les foetus liés au virus Zika ont poussé le gouvernement brésilien à déconseiller aux femmes enceintes de se rendre au Jeux Olympiques qui auront lieu en août.

1 / 96
Le virus du Zika, qui peut avoir des effets dévastateurs sur le développement des tissus cérébraux du foetus, pourrait devenir une arme contre le glioblastome, un cancer agressif du cerveau, révèle une étude. (Mardi 5 septembre 2017)

Le virus du Zika, qui peut avoir des effets dévastateurs sur le développement des tissus cérébraux du foetus, pourrait devenir une arme contre le glioblastome, un cancer agressif du cerveau, révèle une étude. (Mardi 5 septembre 2017)

Keystone
Des millions de moustiques porteurs d'une bactérie réduisant leur capacité à transmettre des virus ont été lâchés à Rio dans l'espoir qu'ils se reproduisent. (Mardi 29 août 2017)

Des millions de moustiques porteurs d'une bactérie réduisant leur capacité à transmettre des virus ont été lâchés à Rio dans l'espoir qu'ils se reproduisent. (Mardi 29 août 2017)

AFP
Les malformations congénitales liées au Zika sont vingt fois plus fréquentes par rapport à la période antérieure à l'épidémie, selon une étude des autorités américaines. (Jeudi 2 mars 2017)

Les malformations congénitales liées au Zika sont vingt fois plus fréquentes par rapport à la période antérieure à l'épidémie, selon une étude des autorités américaines. (Jeudi 2 mars 2017)

Keystone

Le gouvernement brésilien a déconseillé lundi aux femmes enceintes de se rendre aux Jeux Olympiques prévus en août au Brésil, en raison des risques pour les foetus liés au virus Zika.

«Le risque, je dirais grave, est pour les femmes enceintes», a déclaré le chef de cabinet du gouvernement, Jaques Wagner. «Et donc il n'est évidemment pas recommandé (de venir au Brésil) parce qu'on ne va pas prendre de risque», a ajouté Jacques Wagner, après la décision de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) de classer «urgence de santé publique de portée mondiale» l'épidémie du virus Zika.

Le virus Zika, transmis par des moustiques, constitue «une urgence de santé publique de portée internationale», a en effet déclaré l'OMS lundi à Genève. Ce qualificatif devrait accélérer l'action internationale.

Accélérer la lutte

Cette décision d'urgence a été recommandée dans la journée par un comité d'experts indépendants. Outre l'accélération des moyens mis à disposition, la recherche scientifique devrait être favorisée. L'OMS a cependant estimé que la maladie ne justifiait pas dans l'immédiat que soient imposées des restrictions de voyage ou de commerce.

La décision de l'OMS a d'ailleurs été saluée comme «positive» par la présidente Dilma Rousseff car, a dit Jacques Wagner, «c'est un organisme responsable qui alerte tout le monde, dont le monde scientifique, sur le danger de ce nouveau virus».

Selon lui, il est nécessaire de mettre en place une campagne pour dire que «les conséquences d'une piqûre de moustique transmettant le virus peuvent être plus dramatiques pour les femmes enceintes».

«Je pense que toute autre personne que les femmes enceintes n'aura pas peur», a-t-il ajouté.

Les Jeux Olympiques doivent se dérouler à Rio de Janeiro entre le 5 et le 21 août. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion