11.10.2020 à 00:59

CoronavirusLe Brésil passe la barre des 150’000 morts du Covid-19

Avec plus de 150’000 morts depuis samedi, le Brésil est le deuxième pays au monde le plus touché par le Covid-19 après les États-Unis.

«Si l’on est contaminé un jour, ne vous inquiétez pas […] moi, j’ai 65 ans et je n’ai rien senti, même pas une petite grippe», a dit le président brésilien Jair Bolsonaro, qui n’a cessé de minimiser les risques du Covid-19 (archives).

«Si l’on est contaminé un jour, ne vous inquiétez pas […] moi, j’ai 65 ans et je n’ai rien senti, même pas une petite grippe», a dit le président brésilien Jair Bolsonaro, qui n’a cessé de minimiser les risques du Covid-19 (archives).

KEYSTONE/AP/Eraldo Peres

Le Brésil a dépassé samedi le seuil des 150’000 morts dus au Covid-19, au moment où la pandémie semble ralentir lentement dans le pays. Ce géant d’Amérique latine aux 212 millions d’habitants compte au moins 150’198 morts. Plus de cinq millions de personnes y ont été contaminées, près de huit mois après l’apparition du premier cas, selon les chiffres du Ministère de la santé, qui en font le deuxième pays le plus touché au monde après les États-Unis.

Le premier cas a été recensé le 26 février et le premier décès le 16 mars. Les courbes ont ensuite augmenté de façon exponentielle, avant de se stabiliser en juin, avec un interminable plateau à plus de 1000 morts quotidiennes en moyenne. La baisse s’est amorcée en août, avec une moyenne de 932 décès enregistrés par jour, et s’est poursuivie en septembre (752). Le tassement de la pandémie s’est confirmé la semaine dernière, avec 610 décès par jour en moyenne.

La moyenne quotidienne des nouveaux cas sur une semaine s’affaisse également, à 27’477, contre plus de 40’000 au début septembre. Mais les épidémiologistes soulignent que la baisse était bien plus prononcée dans les pays européens et asiatiques une fois que le pic avait été atteint.

«On reste en montagne»

«On avait 55’000 nouveaux cas par jour. Maintenant, c’est autour de 27’000. Oui, on peut dire que cela a bien baissé, mais c’est un peu comme si on passait de l’Himalaya aux Alpes. On reste en montagne», explique à l’AFP José David Urbaez, chercheur de la société brésilienne d’Infectiologie. «Malgré cette baisse, environ 600 personnes meurent encore tous les jours de Covid-19. Donc, il reste encore un long chemin à parcourir», poursuit-il.

Si le nombre de morts quotidiens reste élevé, la reprise des activités économiques, qui a débuté en juin, se poursuit à un rythme jugé trop rapide par la plupart des spécialistes. À São Paulo, plus grande mégalopole du pays, le maire Bruno Covas a annoncé vendredi la réouverture des cinémas, des théâtres et des bibliothèques, avec des protocoles sanitaires stricts.

Depuis le début de la pandémie, le président Jair Bolsonaro a critiqué les mesures de confinement prises par les maires et gouverneurs des différents États, qui composent le pays fédéral. Le dirigeant d’extrême droite n’a cessé de minimiser le virus, qu’il a lui-même contracté, en juillet, sans ressentir de symptôme grave.

Samedi, il s’est rendu dans la station balnéaire de Guaruja (sud-est) et s’est pris en photographie avec des partisans sans porter de masque. «Si l’on est contaminé un jour, ne vous inquiétez pas […] moi, j’ai 65 ans et je n’ai rien senti, même pas une petite grippe. Zéro, zéro. Rien», a dit le chef d’État à une supportrice lors d’une rencontre diffusée en direct sur Facebook.

L'Inde franchit le seuil des 7 millions de cas

Le nombre de cas de coronavirus a franchi dimanche en Inde le seuil des 7 millions, un chiffre qui se rapproche de celui atteint par les États-Unis, le pays au monde le plus touché par la pandémie. Les chiffres du ministère de la Santé font état d'une hausse de près de 75’000 nouveaux cas dimanche, ce qui porte le nombre total de personnes contaminées en Inde à 7,05 millions, et ce qui place ce pays en deuxième position après les États-Unis qui en comptent 7,7 millions.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!