Inondations: Le Brésil prend des mesures d'urgence
Actualisé

InondationsLe Brésil prend des mesures d'urgence

Le Brésil a lancé lundi un plan d'urgence pour faire face aux pluies torrentielles des dernières semaines qui ont déjà fait seize morts et menacent des milliers de personnes.

La présidente Dilma Rousseff a ordonné de mobiliser les institutions de secours et d'évacuer les zones de risque en raison des prévisions de fortes pluies au cours des prochaines 48 heures, ont indiqué plusieurs ministres au cours d'une conférence de presse.

«Eviter les morts est notre priorité numéro un», a affirmé la ministre Glesi Hoffmann, sorte de Premier ministre du Brésil .

Le plan vise avant tout les Etats du sud-est du pays, Minas Gerais, Espirito Santo et Rio de Janeiro, frappés par les intempéries depuis fin décembre.

Il y a tout juste un an, Rio de Janeiro avait enregistré plus de 1300 morts et disparus en raison de pluies diluviennes et éboulements de terrain dans sa région montagneuse.

Nombreux morts

Lundi, huit personnes ont péri et une quinzaine auraient été ensevelies dans un glissement de terrain à Sapucaia, dans le nord de l'Etat de Rio.

Cela porte à seize le nombre des décès confirmés liés aux intempéries, selon la défense civile.

«Au Brésil, 58% des catastrophes naturelles sont des inondations. Nous lançons une alerte de plus en plus précise, en mobilisant activement la défense civile, surtout au cours des 48 prochaines heures», a dit le ministre des Science et technologie, Aloisio Mercadante.

D'après lui, la saison des pluies a déjà fait plus de 2,5 millions de sinistrés.

Le plan d'urgence du gouvernement comprend également l'octroi de crédits aux villes touchées et des instructions pour évacuer les familles habitant dans les zones à risque quand l'alerte «sera élevée ou très élevée», a indiqué le ministre de l'intégration nationale, Fernando Bezerra. (afp)

Ton opinion