Actualisé 29.03.2017 à 07:06

Mondial 2018

Le Brésil se qualifie, mais l'Argentine peine

En battant le Paraguay et suite à la défaite de l'Uruguay, la Seleçao est assurée de participer à la Coupe du monde 2018. Mais l'«Albiceleste» s'est incliné.

En enchaînant une huitième victoire consécutive dans les qualifications sud-américaines pour le Mondial 2018 en Russie, le Brésil est presque assuré d'être du voyage. (Mardi 28 mars 2018)

En enchaînant une huitième victoire consécutive dans les qualifications sud-américaines pour le Mondial 2018 en Russie, le Brésil est presque assuré d'être du voyage. (Mardi 28 mars 2018)

AFP

L'Argentine peut à nouveau trembler. Battue 2-0 en Bolivie en l'absence de Lionel Messi suspendu, l'«Albiceleste» n'est pas aujourd'hui qualifiée directement pour la Coupe du monde 2018 en Russie, au contraire du Brésil, assuré d'être du voyage.

L'Argentine n'occupe que la cinquième place du classement de ce tour préliminaire derrière le Brésil, la Colombie, l'Uruguay et le Chili. A l'issue de ce mini-championnat, l'équipe classée cinquième devra disputer un barrage contre une équipe asiatique pour valider son ticket pour la Russie. Et cette cinquième place est encore loin d'être acquise pour l'Argentine malgré les défaites de l'Equateur à domicile face à la Colombie (0-2) et du Paraguay au Brésil (0-3).

A La Paz, où l'on joue à 3600 mètres au-dessus du niveau de la mer et face à une équipe éliminée depuis longtemps de la course vers la qualification, l'Argentine s'est inclinée sur des réussites de Juan Carlos Arce (31e) et de Marcelo Moreno (52e). Le poids des absences - Messi, mais aussi Higuain, Otamendi, Mascherano, Biglia et Dybala - fut trop lourd pour le finaliste de la dernière Coupe du monde.

Il devra montrer un autre visage lors du prochain match, à la fin août en Uruguay face à un adversaire qui reste également sur une défaite. Malgré l'ouverture du score de Carlos Sanchez à la demi-heure, l'Uruguay s'est, en effet, incliné 2-1 à Lima devant le Pérou.

Le Brésil se qualifie

Le Brésil est désormais assuré de participer au Mondial-2018 en Russie après sa victoire face au Paraguay (3-0) combinée à la défaite de l'Uruguay face au Pérou (2-1), mardi lors des éliminatoires sud-américains.

Face au Paraguay, la Seleçao a mis du temps à trouver la solution mais elle n'a jamais tremblé. Philippe Coutinho a libéré son équipe et les spectateurs de l'Arena Corinthians à la 34e minute: après un relais avec Paulinho, auteur d'un doublé jeudi contre l'Uruguay (4-1), le milieu de Liverpool a trompé d'une frappe enroulée de 20 m Anthony Silva.

Discret jusque là, Neymar a trouvé plus d'espaces au retour des vestiaires: lancé dans l'axe, il a été fauché par Rodrigo Paras dans la surface de réparation (53) mais il a vu son penalty détourné par le gardien paraguayen. Vexé, l'attaquant du FC Barcelone s'est démené et a trompé, au terme d'un exploit personnel, Silva (64), pour son 52e but en 77 sélections... à seulement 25 ans!

Le défenseur du Real Madrid Marcelo a donné encore plus d'éclat à la démonstration brésilienne sur une combinaison avec Paulinho, conclue par une superbe balle piquée (85). (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!