Actualisé 21.05.2017 à 18:53

Hockey sur glaceLe bronze pour la Russie

En battant la Finlande, la Russie s'est assurée une place sur le podium du Championnat du monde ce dimanche.

La Russie remporte sa quatrième médaille de suite au Championnat du monde. (Dimanche 21 mai 2017)

La Russie remporte sa quatrième médaille de suite au Championnat du monde. (Dimanche 21 mai 2017)

AFP

La Russie s'est assuré la médaille de bronze au Championnat du monde à Cologne. Les coéquipiers de Nikita Kuchera ont battu 5-3 la Finlande dans le match pour la 3e place.

La partie distrayante disputée devant plus de 16'000 spectateurs semblait jouée après 29 minutes. Les Russes menaient à cet instant 4-0. Le 2-0 de Vladimir Tkachyov avait été inscrit à 4 contre 5 (22e). Ensuite, Nikita Gusev et Bogdan Kiselevich ont donné quatre longueurs d'avance aux Russes en 75''. A ce moment, la supériorité des hommes de l'entraîneur letton Oleg Znarok était totale.

Mais la partie a connu un étonnant revirement. Les Finlandais sont revenus de nul part pour recoller 3-4 à la 46e minute. Au contraire de la demi-finale contre le Canada, au cours de laquelle les Russes ont gâché une avance de 2-0 avant de s'incliner 2-4, ils ont tenu cette fois-ci. A la 49e minute, Nikita Kucherov, la star de Tampa Bay, a inscrit le 5-3 de la sécurité. Même en sortant le portier à 3'16'' du terme du match, les Nordiques ne sont pas parvenus à renverser le score.

Les Russes ont remporté leur quatrième médaille de suite au Championnat du monde. Il y a une année à Moscou, il avaient également remporté le bronze. En demi-finale, chez eux, ils avaient échoué contre la... Finlande. Dans cette mesure, il s'agissait d'une petite revanche. (nxp/ats)

Transformations

Si la tribune reste en place, ses bancs de bois s'effaceront au profit de 780 sièges. Elle sera toutefois moins visible qu'aujourd'hui, cachée derrière un bâtiment nouveau. Ce dernier se compose de trois entités, coiffées d'un second niveau d'un seul tenant. Ces 2800 m2 abriteront 18 vestiaires, un espace administratif, des locaux techniques. Et bien entendu le restaurant du stade, tête de pont de ce nouvel ensemble. «Nous manquons cruellement de vestiaires. Leur nombre sera triplé. Quant à la surface dévolue au restaurant, elle sera elle aussi accrue», reprend Mario Di Pietrantonio.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!