Aéroport de Lausanne - Le bruit émis par les avions provoque une nouvelle fronde
Publié

Aéroport de LausanneLe bruit émis par les avions provoque une nouvelle fronde

Deux associations ont publié ce lundi un document sur les nuisances que continuent à subir les riverains et l’absence de mesures prises comme il était pourtant convenu en 2018 dans un protocole d’accord.

par
Frédéric Nejad Toulami
Les riverains de l’aéroport, appelés à être plus nombreux dans le futur, sont affectés par le bruit des avions.

Les riverains de l’aéroport, appelés à être plus nombreux dans le futur, sont affectés par le bruit des avions.

dr

L’Association de défense des riverains de la Blécherette (ADRB) et la section écolo vaudoise de l'Association transports et environnement (ATE) ont transmis aux autorités un «livre blanc» ce lundi. Elles y ciblent les perturbations sonores du trafic aérien de l’aéroport de Lausanne et la question de la sécurité au-dessus de zones densément peuplées, au sud de la piste d’où les décollages sont fréquents.

Moins bruyants et moins nombreux

Pour limiter les nuisances sonores, l’ARDB évoque la pose de silencieux sur les moteurs les plus bruyants, une diminution du nombre des décollages en direction du sud de la ville, où les engins flirtent avec les toits de certaines habitations, ainsi que des restrictions de vols les week-ends et les jours fériés.

Le parti des Verts rebondit sur cet état de fait pour agir à plusieurs niveaux politiques. Il dépose des interpellations à ce sujet tant au Conseil communal de Lausanne qu’au Grand Conseil vaudois et au Conseil national à Berne, «pour faire la lumière sur un territoire où règne l’opacité», ont-ils communiqué.

Une hausse de la redevance annuelle sur le droit de superficie accordée par la Ville de Lausanne est aussi réclamée. Celle-ci serait sous-évaluée, à 30 centimes par m2.

Ton opinion

122 commentaires