Affaire Bygmalion: Le bureau de Copé perquisitionné
Actualisé

Affaire BygmalionLe bureau de Copé perquisitionné

Le bureau de l'ancien président de l'UMP Jean-François Copé à l'Assemblée nationale à Paris a été perquisitionné dans le cadre de l'affaire Bygmalion.

L'avocat de Jean-François Copé n'était pas joignable dans l'immédiat. La perquisition s'est effectuée en présence du député, les magistrats ayant demandé une heure auparavant d'accéder aux locaux, comme le veut l'usage, a-t-on appris de source parlementaire, confirmant une information de la radio RTL.

Des magistrats enquêtent sur un système de fausse facturation. Celui-ci aurait permis d'imputer à l'UMP des dépenses de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012.

Jean-François Copé a dit tout ignorer des difficultés financières de son parti et du rôle de la société Bygmalion dans la campagne de Nicolas Sarkozy. Il a néanmoins été contraint à la démission le 27 mai dernier, en compagnie de toute la direction du parti d'opposition, après un bureau politique houleux. (ats)

Ton opinion