Actualisé 12.03.2007 à 20:21

Le bureau est plus dangereux que l'avion

WELLINGTON (NZ) – Les employés qui passent de longues heures immobiles à leur bureau sont plus enclins aux thromboses que les passagers de vols long-courriers, révèle une étude néo-zélandaise.

Les premiers représentent plus d'un tiers des patients hospitalisés pour la formation d'un caillot dans un vaisseau sanguin. Soit 34% des 62 patients étudiés, contre 21% qui avaient récemment pris un long-courrier. Certains malades étaient restés assis jusqu'à 14 heures en une journée devant leur ordinateur. D'autres passaient trois à quatre heures d'affilée sans se lever. Le risque de thrombose serait de 1% parmi les passagers de vols long-courriers. Le mal, surnommé à tort «le syndrome de la classe économique», touche en fait tous les types de passagers.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!