Actualisé 23.01.2007 à 21:09

Le burqini séduit la femme voilée dans le monde entier

SYDNEY – Un maillot de bain permet aux femmes voilées de se baigner dans le respect de l'Islam.

La Libanaise Aheda Zanetti est arrivée en Australie à l'âge de 2 ans. Après trente-sept ans dans ce pays ensoleillé, elle a créé le «burqini» (contraction de «bikini» et de «burka», le vêtement traditionnel des femmes voilées musulmanes). Ce maillot de bain deux pièces couvre intégralement le corps et les cheveux. Ce qui permet de concilier le respect de l'Islam et les joies de la plage et de la baignade. Lancé en juillet 2006, il suscite depuis un intérêt mondial.

«Nous avons reçu plusieurs centaines de milliers d'e-mails d'Angleterre, de Suisse, de Hollande, de France, des pays du Moyen-Orient, des Etats-Unis, confie Aheda Zanetti. Submergée de demandes, la styliste australienne cherche un partenaire pour fabriquer son produit, qui sera commercialisé en mars prochain au prix de 170 dollars australiens (167 fr.).

«Les musulmanes voilées ne pouvaient jusqu'ici se baigner qu'habillées, confie Aheda Zanetti. Le burqini leur permet de nager sans contrainte.» Le haut ressemble à une chemise. Il couvre le corps jusqu'à mi-cuisse et est assez ample pour masque les formes. Le bas est une sorte de leggins. Protégeant la peau des rayons UV avec un indice 50, il est confectionné dans un tissu 100% polyester qui ne retient pas l'eau. Pourquoi n'a-t-il pas été créé plus tôt au Moyen-Orient? «Pour oser affronter les fondamentalistes, il faut avoir des couilles», sourit Aheda Zanetti.

Giuseppe Melillo

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!