01.12.2019 à 21:35

Genève / Brisbane (AU)

Le bus électrique conçu à Genève a séduit l'Australie

Brisbane veut 60 véhicules TOSA, la technologie inventée par ABB et qu'utilisent les TPG.

de
Jérôme Faas
La technologie TOSA en action sur le Victoria Bridge de Brisbane, voilà de quoi rendre les TPG fiers.

La technologie TOSA en action sur le Victoria Bridge de Brisbane, voilà de quoi rendre les TPG fiers.

Volgren

Certains ricanaient, le 10 décembre 2017, quand le bus électrique TOSA mis au point à Genève était tombé en panne dès sa mise en service. Aujourd'hui, ce sont les Transports publics genevois (TPG), les Services industriels (SIG), l'Etat et ABB Sécheron, à l'origine du projet, qui rigolent: Brisbane, troisième ville d'Australie, vient de décider d'acheter 60 véhicules équipés de cette technologie (lire encadré) pour son futur réseau de métro-bus. Ils seront fabriqués par l'entreprise soleuroise Hess, qui collaborera avec ABB et le carrossier australien Volgren.

Les TPG savourent. «Comme l'accord conclu l'an passé avec Nantes (ndlr: qui a commandé 22 bus TOSA), ces décisions attestent de la justesse du choix technologique réalisé pour notre ligne 23», réagit leur porte-parole François Mutter. Les TPG jouiront de retombées d'image, mais pas financières. Idem pour les SIG. «Nous avons fait la partie électricité sur le réseau, en l'adaptant au biberonnage requis par TOSA, indique Véronique Tanerg, porte-parole. Mais nous ne sommes pas actionnaires.»

Le Canton, qui a investi 15 millions pour les bornes de recharges, attend des retombées en termes d'emploi, le centre d'expertise mondial d'ABB pour le transport durable étant à Genève. «C'était un choix visionnaire, avec une prise de risque, juge Roland Godel, porte-parole du Département des infrastructures. C'est la reconnaissance de l'excellence genevoise et de la pertinence du choix de développer cette technologie dans le cadre de la transition énergétique.»

Ni câbles aériens, ni lourdes batteries

TOSA signifie «Trolleybus optimisation système alimentation». Cette technologie permet au bus 100% électrique de se recharger partiellement en cours de route. L'opération est renouvelée à chaque arrêt. Le système permet d'éviter les lignes de contact aériennes comme les pesantes batteries. A Genève, les TPG utilisent douze bus TOSA, sur la ligne 23 (Aéroport-Tours de Carouge). Mi-octobre, 98,9% des kilomètres parcourus sur cette ligne l'avaient été avec ces véhicules, un signe de fiabilité. En 2019, ils auront roulé un million de kilomètres.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!