Disséqué: Le but de rêve de Roberto Carlos? Pas du hasard
Actualisé

DisséquéLe but de rêve de Roberto Carlos? Pas du hasard

L'effet incroyable donné par le Brésilien Roberto Carlos sur son coup franc contre la France en 1997 étonne toujours. Certains parlent d'un coup de chance, mais des scientifiques démontrent que cette réussite ne défie en rien les lois de la physique.

par
cam
La frappe incroyable de Roberto Carlos. (Source: BBC)

La frappe incroyable de Roberto Carlos. (Source: BBC)

Alors que les (futurs) champions du monde reçoivent le Brésil à Lyon dans le cadre de la Coupe des Confédérations en ce 3 juin 1997, le dernier rempart des Bleus Fabien Barthez garde certainement en mémoire encore aujourd'hui ce but encaissé à la 22e minute. Suite à une faute commise par Deschamps sur Romario, c'est Roberto Carlos qui se charge de tirer le coup franc, à 35m de la cage du Divin Chauve, légèrement décalé sur la droite. Violemment frappé de l'extérieur du pied gauche, le ballon contourne le mur français par la droite. Le cuir semble sortir, mais touche finalement le poteau et trompe Barthez. Un but resté dans les annales.

Dans le «New Journal of Physics», rapporte le site sportweek.fr, quatre scientifiques français ont publié une étude, prouvant que ce but était entièrement dû au talent du joueur. «Nous avons démontré que le cheminement d'une sphère quand elle tourne est une spirale, une trajectoire en forme de coquille d'escargot, explique l'un d'entre eux. Le ballon se situant à 35m du but, il a alors tout le temps de terminer sa trajectoire et entrer dans le but. Si la distance est réduite, vous ne remarquez que la première partie de la courbe. Mais lorsqu'elle est grande, comme c'est le cas ici, vous voyez cette même courbe plus nettement, et devinez l'ensemble de la trajectoire.»

Le coup franc de rêve de Roberto Carlos

Ton opinion