Concert à Genève: Le buzz Breton ne se dégonfle pas
Actualisé

Concert à GenèveLe buzz Breton ne se dégonfle pas

Le groupe londonnien a été encensé par la presse spécialisée. Normal, Breton fait souffler un vent de fraîcheur sur la musique.

par
fec
Le groupe de Roman Rappak (à g.) réalise aussi des films et écrit des livres.

Le groupe de Roman Rappak (à g.) réalise aussi des films et écrit des livres.

Breton excite la presse spécialisée depuis plus de deux ans. «Les Inrocks» n'hésitent pas à parler de «phénomène». Il faut dire que le combo londonien fait souffler un vent de fraîcheur sur la musique britannique.

Rageurs et mélancoliques, ses titres mélangent les genres. Il y a certes une jolie dose de rock, mais aussi et surtout une fusion entre pop et electro. Cela ne va pas sans rappeler les excellents Django Django, We Have Band et Metronomy. Les fans les plus attentifs de Breton auront certainement remarqué que son single «Envy», tiré du dernier album «War Rooms Stories», a été utilisé pour le générique de fin du «Petit Journal», sur Canal+. De quoi alimenter un peu plus le buzz en France.

Rageurs et mélancoliques, ses titres mélangent les genres. Il y a certes une jolie dose de rock, mais aussi et surtout une fusion entre pop et electro. Cela ne va pas sans rappeler les excellents Django Django, We Have Band et Metronomy. Les fans les plus attentifs de Breton auront certainement remarqué que son single «Envy», tiré du dernier album «War Rooms Stories», a été utilisé pour le générique de fin du «Petit Journal», sur Canal+. De quoi alimenter un peu plus le buzz en France.

Breton

Mercredi 19 novembre 2014, 20 h, PTR, Genève. Infos et billets: www.ptrnet.ch

Ton opinion