Mondiaux de ski: «Le câble est tombé à côté de nous. On a eu peur»
Actualisé

Mondiaux de ski«Le câble est tombé à côté de nous. On a eu peur»

Le Suisse Loïc Meillard a assisté de près à la chute d'une caméra lors du show aérien entre les deux manches du géant masculin. Après cet incident, les Forces aériennes suisses jouent la prudence.

Les Forces aériennes suisses ont, malgré elles, perturbé la bonne marche du géant masculin des Mondiaux de St-Moritz. Un de leurs avions a sectionné un câble supportant une caméra aérienne, causant le report d'une demi-heure de la seconde manche.

En plein show, l'un des avions de la formation PC-7 est venu toucher ce câble, qui surplombe la piste et permet d'avoir des images aériennes de la course. Le câble s'est rompu et la caméra s'est écrasée dans l'aire d'arrivée.

«Personne n'a été blessé et l'avion a pu atterrir sans encombre à Samedan», a annoncé un porte-parole de la Police cantonale des Grisons. Mais les dégâts matériels sont importants: la caméra détruite vaut 250'000 euros (270'000 fr.), a dit Robert Willi, le chef de l'équipe mobilisée par la Police cantonale grisonne pour ces Mondiaux au site de «20 Minuten».

Le Département fédéral de la défense (DDPS) a aussi réagi dans un communiqué. «Les Forces aériennes ont annulé toutes leurs autres démonstrations aériennes prévues dans le cadre de ces championnats du monde», a-t-il écrit, précisant que la justice militaire avait ouvert une enquête. Celle-ci devra notamment déterminer si les avions volaient trop bas.

«Beaucoup de chance»

Parmi les coureurs à avoir assisté à la scène, Loïc Meillard était sur le télésiège au moment de l'accident. «Le câble est tombé juste à côté de nous. Nous avons eu peur sur le coup, mais nous avons vite compris qu'il n'y avait finalement rien de grave. Cela n'a en tout cas pas affecté ma seconde manche», a relevé le Neuchâtelo-Valaisan, qui est malgré tout resté bloqué une demi-heure sur le télésiège.

«Je pense que beaucoup de gens ont eu de la chance. Cela aurait pu être bien plus grave», a commenté de son côté Marcel Hirscher, le vainqueur de la course. L'Autrichien sait de quoi il parle, lui qui avait failli recevoir un drone sur la tête l'hiver dernier à Madonna di Campliglio (leur usage a été interdit depuis).

La PC-7 Team est, avec la Patrouille Suisse, la deuxième formation acrobatique des Forces aériennes suisses. Fondée en 1989, elle livre chaque année une quinzaine de shows en Suisse et à l'étranger. En ayant désormais terminé avec St-Moritz, la PC-7 Team est censée reprendre du service la semaine prochaine à Crans-Montana pour la Coupe du monde dames de ski alpin. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion