Actualisé

Payerne (VD)Le cadavre d'une mère retrouvé dans un appart

La police a découvert un corps sans vie enfermé dans un appartement le 8 février. Les voisins se plaignaient de l'odeur.

par
Frédéric Nejad Toulami

«C'est une triste affaire qui s'est passée en vase clos», constate le procureur vaudois Jean-Pierre Chatton, responsable de l'enquête. Une affaire qui conserve sa part de mystère, plus de dix jours après les faits.

La police cantonale vaudoise a dû intervenir à l'avenue d'Echallens à Payerne (VD), le mardi 3 février, en raison de violences conjugales au sein d'un couple connu pour des problèmes de drogue et d'alcool. Sa fille, mineure, vit dans un foyer. Décision a alors été prise d'éloigner le mari violent du domicile conjugal une dizaine de jours après l'avoir interrogé au poste et confisqué sa clé de l'appartement situé à l'étage. Son épouse, âgée de 47 ans, était alors en vie.

Mais trois jours plus tard, une odeur pestilentielle a commencé à envahir l'immeuble, d'après des voisins. Ceux-ci se plaignaient depuis quelque temps de ce «couple à problèmes» et des individus qui se rendaient chez lui. De leur côté, les gendarmes, qui tentaient de joindre en vain la femme depuis quelques jours pour lui restituer la clé du mari, ont fini par se rendre au domicile le dimanche. Mais impossible d'ouvrir la porte, car la clé de l'épouse obstruait la serrure de l'intérieur.

Un serrurier a dû forcer l'entrée. Une fois dedans, le corps sans vie a été découvert. «Difficile d'estimer avec exactitude la date du décès, souligne le procureur, mais l'intervention d'une tierce personne est exclue: tout était fermé de l'intérieur. Des analyses toxicologiques sont en cours pour tenter de connaître la cause du décès.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!