Actualisé 12.10.2016 à 17:42

Canton de Fribourg

Le «cadeau» fiscal aux entreprises fait réagir

La baisse des impôts pour les entreprises scandalise et inquiète les socialistes et les syndicats.

Des centaines de personnes ont fait entendre leurs voix dans les rues de Fribourg.

Des centaines de personnes ont fait entendre leurs voix dans les rues de Fribourg.

photo: Keystone

Près de 350 personnes ont manifesté mercredi à Fribourg contre les baisses d'impôts prévues par le canton pour les entreprises. La gauche et les syndicats craignent qu'elles vident les caisses de l'Etat.

La manifestation a réuni quelque 350 personnes, selon la police et les organisateurs. Une coalition de partis de gauche et de syndicats l'a organisée pour protester contre l'avant-projet de loi sur la mise en oeuvre de la réforme de l'imposition des entreprises (RIE III).

Nouveaux plans d'austérité

Ce «cadeau» fiscal fera perdre des dizaines de millions de francs au canton et aux communes, a expliqué Christian Levrat, le président du parti socialiste suisse. Cela entraînera de nouveaux plans d'austérité, avec des coupes salariales ou des suppressions de postes dans le service public et parapublic.

Du côté du secteur privé, la baisse d'impôts n'inversera pas la tendance aux licenciements. En revanche, les salariés du privé en paieront les conséquences en cas de dégradation des prestations de l'Etat, affirment les organisateurs de la manifestation.

22 millions par an pour la formation professionnelle

Le projet fribourgeois prévoit un taux d'imposition unique de 13,72% pour les entreprises. En échange, celles-ci verseront 22 millions de francs par an pour la formation professionnelle et 8 millions pour les structures d'accueil extrafamiliales de jour, mais les syndicats et la gauche jugent que ce ne sont pas de véritables compensations. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!