Inflation – Le café coûte désormais plus cher en Suisse

Publié

InflationLe café coûte désormais plus cher en Suisse

Les deux géants Coop et Migros ont augmenté les tarifs de leurs paquets de café, notamment en raison de la météo au Brésil et de la pandémie qui a renchéri les frais d’acheminement.

Les prix du café ont pris l’ascenseur en bourse et il coûte désormais plus cher dans notre pays. 

Les prix du café ont pris l’ascenseur en bourse et il coûte désormais plus cher dans notre pays. 

Sabina Bobst

Après la hausse du prix des croissants en raison du prix des céréales, la hausse du prix de l’essence en raison de la situation politique, voici que le prix du café prend également l’ascenseur. En effet, les deux géants du commerce du détail en Suisse que sont Coop et Migros ont augmenté les tarifs de leurs paquets en magasin, rapporte SRF mardi.

La raison de cette hausse est à mettre principalement sur le compte du mauvais temps au Brésil. Le pays, principal exportateur de café, a souffert à deux reprises de mauvaises conditions météorologiques l’année passée, ce qui a conduit à une raréfaction de l’offre. Une sécheresse a d’abord entraîné une augmentation des prix à partir de février-mars, a expliqué Sebastian Opitz, chargé de cours au Centre de compétence du café de la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW). Ensuite, le Brésil a vécu des épisodes de gel en juin et juillet. «C’est là que nous avons constaté une forte hausse à court terme» a-t-il ajouté.

La pandémie en cause aussi

Mais cette météo difficile n’est pas la seule en cause. Les coûts de transport ont également pris l’ascenseur en raison du Covid. Le café s’expédie en effet généralement par bateau, mais durant la pandémie, les capacités de fret ont fortement diminué, ce qui a renchéri les frais pour son acheminement. Conséquence: le prix de l’arabica a plus que doublé en un an à la Bourse et s’élève à près de 2,50 dollars la livre.

Reste à savoir comment cette hausse va se répercuter sur le petit noir que l’on sirote dans les bars et restos. Selon le dernier rapport de l’association nationale CafetierSuisse, qui a relevé les tarifs de 650 établissements du pays, les prix ont déjà augmenté l’an dernier pour la 34e fois consécutive. En 2021, il fallait débourser en moyenne 4,25 francs pour un espresso en Suisse, contre 4,24 francs en 2020. Et l’association prédit une nouvelle hausse pour cette année, sans même évoquer celle de la matière première…

Les Suisses sont fous de café

Les Helvètes sont des grands amateurs de café. Ils en ont bu en 2020 en moyenne chacun 1070 tasses, selon CafetierSuisse. Ce qui place notre pays parmi les plus grands buveurs de café au monde, derrière la Norvège (1469 tasses), l’Allemagne (1292) et l’Autriche (1246).

(cht)

Ton opinion

88 commentaires