Lausanne (VD): Le caïd veut des millions mais est absent au procès
Actualisé

Lausanne (VD)Le caïd veut des millions mais est absent au procès

Le sexagénaire français qui réclame à la justice vaudoise la restitution de ses avoirs estimés à 100 millions de francs a demandé une dispense de comparution.

par
apn

«Mon client a été surpris de l'intérêt médiatique de cette affaire. Il ne veut pas susciter l'intérêt général et demande donc une dispense de comparution.» C'est par ces mots que l'avocat de R. M., un Français de 67 ans impliqué dans une grosse affaire de blanchiment d'argent lié à la drogue, a expliqué l'absence de son client, mardi au Tribunal de police de Lausanne.

L'ancien baron de la drogue avait été arrêté en 1984 à Lausanne. Mais il avait réussi à s'échapper du Bois-Mermet. Ce n'est qu'en 2004 qu'il sera arrêté aux États-Unis et extradé en Suisse. Mais les faits de blanchiment de quelque 200 kg d'héroïne qui lui étaient reprochés étaient prescrits.

Les débats de jeudi portent sur la levée des séquestres. L'avocat de R. argumente que la restitution de l'argent et des lingots d'or saisis par la justice vaudoise doit être faite. Le ministère public, pour sa part, soutient que l'ancien caïd français a toujours déclaré que les biens saisis ne lui appartenaient pas. «La messe est dite», a tonné le procureur.

Ton opinion