Actualisé 03.02.2018 à 17:28

GenèveLe calendrier des Cherpines pourrait déraper

L'urbanisation du futur quartier pourrait prendre du retard. Suivant ainsi le décalage du chantier du tram 15.

de
mpo
Keystone/Martial Trezzini

Urbaniser à Genève n'est jamais un long fleuve tranquille. Le futur quartier des Cherpines, à cheval sur les communes de Plan-les-Ouates et de Confignon pourrait ainsi prendre du retard. En cause? La planification du prolongement du tram 15 pourrait ne pas être prête à temps, soit en 2021, plutôt qu'un 2020.

Or, la construction du nouveau quartier doit se faire conjointement à l'arrivée des transports publics de masse. C'est tout du moins ce qui avait été décidé, convention à l'appui, entre le Canton et les communes concernées. La «Tribune de Genève» a appris que Plan-les-Ouates a prévenu «qu'elle utilisera tous les moyens à sa disposition pour retarder la construction d'immeubles si les clauses du contrat ne sont pas respectées.»

Cette revendication pourrait mettre en péril les 200 premiers logements, prévus pour 2021, tout comme le tram. Car le calendrier de ce dernier est d'ores et déjà retardé par 254 oppositions déposées lors de la mise à l'enquête publique du projet d'extension jusqu'à Saint-Julien-en-Genevois. La marge de manoeuvre est petite pour le canton.

D'après la Julie, «un an après la fin de l'enquête publique, aucune de ces oppositions n'a été levée». Pour autant, le conseiller d'Etat Luc Barthassat estime qu'il faut rester optimiste.

Un sentiment loin d'être partagé par la commune de Plan-les-Ouates. Son maire, Thierry Durand juge que «le Conseil d'Etat a mal anticipé les enjeux de la consultation publique». Il précise avoir insisté auprès du Canton pour que des discussions publiques soient organisées avec les riverains, sans succès.

Ainsi, l'édile menace de «faire traîner les autorisations de construire» si la «concomitance stricte» entre le tram et les habitations n'est pas respectée. Une position partagée par son homologue de Confignon.

Car l'enjeu est de taille selon le magistrat de Plan-les-Ouates: «On sait que les habitants prennent leurs habitudes de mobilité quand ils emménagent et qu'il s'avère très difficile de les faire changer par la suite.»

L'inquiétude de Plan-les-Ouates est partagée à l'autre bout du Canton et de la ligne du même tram 15, par le Grand-Saconnex. D'après la "Tribune de Genève". Dans une lette, la commune a annoncé quitter pour un an les séances concernant les projets sur son territoire. L'extension du tram 15 a pris du retard parce que le Grand Conseil a souhaité construire avant la route des Nations. D'autre part, la Confédération a retoqué ce projet, ne lui allouant pour l'heure pas de subventions.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!