Conflit frontalier: Le Cambodge accuse des soldats thaïlandais d'avoir franchi la frontière
Actualisé

Conflit frontalierLe Cambodge accuse des soldats thaïlandais d'avoir franchi la frontière

Le Cambodge a accusé les forces thaïlandaises d'être entrées sur son territoire mercredi, affirmant même que les deux parties étaient prêtes à un moment à combattre.

Des allégations contestées par un commandant thaïlandais, qui a déclaré que tout était calme et qu'aucune violation frontalière n'avait été commise.

Selon des responsables militaires cambodgiens, plus de 100 soldats thaïlandais armés ont pénétré d'environ un kilomètre à l'intérieur du Cambodge dans l'après-midi à l'ouest du temple de Preah Vihear et y sont restés plusieurs heures avant d'accepter de se retirer du territoire.

Le Cambodge et la Thaïlande revendiquent une portion de territoire entourant Preah Vihear, un temple hindou du XIe siècle. Des affrontements près du temple l'an dernier ont brièvement suscité des inquiétudes relatives à un risque de guerre.

Les deux pays partagent une frontière d'environ 800km, dont la majeure partie ne fait pas l'objet d'une démarcation claire, car les deux pays se réfèrent à différentes cartes.

Le capitaine cambodgien Theam Thy, stationné à la frontière, a déclaré mercredi que l'incursion thaïlandaise avait eu lieu peu après midi, heure locale. «La situation est très tendue, et les deux parties se préparent à combattre», a-t-il dit à l'Associated Press.

En début de soirée et après des négociations, la partie thaïlandaise a accepté de quitter les lieux, selon le général Yim Pim, un commandant de l'armée cambodgienne dans le secteur.

«Maintenant, il n'y a plus de confrontation entre les deux parties», a-t-il affirmé. «Nous leur avons demandé de retirer leurs forces et ils ont accepté».

Le colonel thaïlandais Pichit Nakarun, stationné en territoire thaïlandais, a cependant démenti toute activité militaire. «Il n'y a pas eu de mouvement de troupes empiétant sur la frontière cambodgienne», a-t-il expliqué à l'AP. «La situation n'est pas plus tendue que d'habitude».

Les soldats des deux pays sont stationnés à la frontière depuis juillet 2008, date à laquelle des tensions ont éclaté suite à l'acceptation par l'UNESCO de la demande cambodgienne d'inscription du temple de Preah Vihear au Patrimoine mondial. (ap)

Ton opinion