groupe f: Le Canada pulvérise les moustiques tchèques
Actualisé

groupe fLe Canada pulvérise les moustiques tchèques

Les Tchèques n'ont rien pu faire jeudi face au Canada, plus
que jamais favori à la succession russe.

par
Julien Caloz
Kloten

«Quelle formation peut stopper les Canadiens?» Le nouvel entraîneur du HC Bienne, Kent Ruhnke, s'est posé la question, au lendemain du succès nord-américain face à la Slovaquie (7-3). «Ils ont pris leurs adversaires pour des moustiques, et les ont patiemment pulvérisés», a imagé le coach seelandais dans les colonnes du Tages- Anzeiger. La métaphore s'adressait aux Tchèques qui, jeudi soir à Kloten, avaient l'occasion de répondre à Ruhnke et, pourquoi pas, voler de leurs propres ailes.

L'enthousiasme n'a duré que huit minutes, au cours desquelles les Tchèques ont joué au complet. Sanctionnés trois fois au terme d'une première période mal négociée, les hommes de Vladimir Ruzicka ne l'ont pas supporté (3-0 après 20'). Le chasseur de moustiques, jeudi soir, portait le No 17. Pensionnaire de Tampa Bay, Steven Stamkos (19 ans) a vaporisé l'opposition. Deux buts après quatorze minutes de jeu, un assist et une activité incessante en phase offensive, le Canadien a confirmé les bonnes dispositions que la profession lui prête.

Battue pour la 2e fois en deux jours, la République tchèque aura l'occasion de soigner sa crédibilité face à la Slovaquie, samedi. Le Canada, avec 4 matches et autant de succès, n'a quant à lui plus de souci à se faire. Mais s'en est-il déjà fait?

Notes:

Kloten Arena. 5967 spectateurs. Arbitres: MM. Bulanov et Vinnerborg (Rus/Suè), Dedioulia et Sabelstrom (Bié/Suè).

Buts: 8e Starkos (Doughty/à 5c4) 1-0. 14e Stamkos (Doan/à 5c4) 2-0. 18e Weber (St-Louis/à 5c4). 41e (40'22'') Heatley 4-0. 50e St-Louis (Stamkos, Phillips) 5-0. 58e Hemsky (Jagr) 5-1.

Canada: Mason; Weber, Hamhuis; Doughty, Phillips; White, Kwiatkowsi; Schenn; Heatley, Spezza, Roy; St-Louis, Stamkos, Doan; Horcoff, Fisher, Upshall; Armstrong, Lombardi.

Pénalités: 9x2' contre le Canada; 6x2' contre la République tchèque.

Canada - Rép. tchèque : 5-1(3-0)(0-0)(2-1)

Faisant jeu égal avec le Canada, les Tchèques ont eu la mauvaise idée de concéder trois pénalités au cours de la période initiale. Les deux premières supériorités numériques canadiennes ont été conclues par Stamkos, alors que la dernière a profité au défenseur Weber. Le triple avantage canadien a finalement renvoyé le gardien Stepanek sur le banc. Après avoir contenu les offensives de la formation à feuille d’érable, la République tchèque s’est enhardie, jusqu’à frôler le but en fin de second tiers. Durant de longues minutes avec un homme de plus sur la glace, les coéquipiers de Jagr n’ont pas su conclure, et c’est finalement Heatley qui a donné quatre longueurs d’avance au Canada à la 41’. Saint-Louis a ponctué le festival à dix minutes du terme, avant que Hemsky ne sauve l’honneur tchèque.

Ton opinion