Réfugiés: Le Canada va accueillir 1200 Yézidis d'Irak
Actualisé

RéfugiésLe Canada va accueillir 1200 Yézidis d'Irak

Déjà 400 Yézidis sont arrivés en territoire canadien. L'attention se porte surtout sur «les femmes yézidies et les fillettes».

Des tentes de réfugiés yézidis en Irak. (Archive)

Des tentes de réfugiés yézidis en Irak. (Archive)

Keystone

Le Canada va accueillir cette année 1200 réfugiés yézidis d'Irak persécutés par le groupe djihadiste, Etat islamique (EI), a annoncé mardi le ministre de l'Immigration, Ahmed Hussen, en précisant que 400 étaient déjà arrivés en territoire canadien.

«Notre opération est en cours et des réfugiés ayant survécu à l'EI ont commencé à arriver au Canada dans les derniers mois», a dit Ahmed Hussen à la presse. «Notre gouvernement va réinstaller au Canada environ 1200 survivants, très vulnérables, ainsi que les membres de leur famille», a-t-il ajouté.

Cette initiative fait suite à l'adoption l'automne dernier par le Parlement canadien d'une résolution qui prévoyait l'accueil dans un délai de quatre mois des Yézidis fuyant les persécutions de l'EI dans le nord de l'Irak, qualifiées de «génocide» par Ottawa.

Rythme contrôlé

L'attention du gouvernement se porte surtout sur «les femmes yézidies et les fillettes», a dit Ahmed Hussen. «Nos efforts nous ont montré que l'EI vise aussi délibérément les garçons, et c'est pourquoi nous aidons à réinstaller tous les enfants ayant survécu à l'EI», a-t-il ajouté.

«Les survivants arrivent au Canada sur des vols commerciaux et à un rythme contrôlé, de façon à ce que nos services d'accueil et de soutien ne soient pas débordés, comme nous l'avons appris avec notre plan d'accueil des réfugiés syriens», a souligné le ministre. Le coût de l'initiative est évalué à 28 millions de dollars canadiens (20 millions d'euros).

Depuis l'arrivée au pouvoir du gouvernement de Justin Trudeau en novembre 2015, le Canada a accueilli plus de 40'000 réfugiés syriens, une opération menée avec brio.

Minorité particulièrement visée par l'EI

Les Yézidis arrivés au Canada ont été soumis à des contrôles de sécurité et des contrôles biométriques complets ainsi qu'à des examens médicaux, a indiqué Ahmed Hussen.

Les Yézidis, une minorité kurdophone adepte d'une religion pré-islamique en partie issue du zoroastrisme, ne sont ni arabes ni musulmans, et l'EI les considère comme des hérétiques polythéistes.

Cette minorité a été particulièrement visée par les exactions de l'EI, notamment en août 2014 aux alentours du mont Sinjar, fief des Yézidis. Devant l'avancée de l'EI, des dizaines de milliers de Yézidis s'étaient réfugiés au sommet du Mont Sinjar, y restant pendant des jours sans eau, ni nourriture.

Des milliers d'hommes furent massacrés, les femmes enlevées, certaines réduites à l'esclavage par les djihadistes . L'assaut fut décrit par l'ONU comme «une tentative de génocide». (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion