Biathlon: Le «cannibale» Björndalen rejoint Stenmark
Actualisé

BiathlonLe «cannibale» Björndalen rejoint Stenmark

Ole Einar Björndalen est désormais l'égal de l'ancienne star du ski alpin Ingemar Stenmark.

Le Norvégien a fêté le 86e succès de sa carrière en Coupe du monde en s'adjugeant le titre de la poursuite aux Mondiaux de Pyeongchang (CdS).

Björndalen et Stenmark, qui avait dominé les disciplines techniques de 1975 à 1983, se partagent le titre d'athlète le plus prolifique dans une discipline hivernale. Le Norvégien a cependant tremblé avant de savourer son sacre dimanche: le jury l'avait tout d'abord déclassé au 3e rang en raison d'une erreur de parcours, avant de confirmer son succès à la suite d'un protêt norvégien.

Hallenbarter 9e du sprint

Déjà titré samedi en sprint devant deux de ces compatriotes, Björndalen a commis quatre fautes sur le pas de tir dans la poursuite. Le «cannibale» compte 12 sacres, 10 médailles d'argent et 9 de bronze dans des championnats du monde. Le biathlète le plus titré de l'histoire, qui avait en outre réussi le Grand Chelem (4 titres) aux JO 2002, a devancé de 45''5 le Russe Maxim Tchoudov et de 54''5 un autre Norvégien, Alexander Os.

Côté suisse, Simon Hallenbarter a réalisé samedi la meilleure performance helvétique dans une compétition majeure de biathlon en terminant 9e du sprint. Le Haut-Valaisan de 29 ans, qui n'a commis qu'une seule erreur au tir, n'a en revanche pas confirmé dans la poursuite. Il prenait la 30e place, juste devant le seul autre Suisse qualifié, Ivan Joller.

Wilhelm, huit ans après

Chez les dames, Kati Wilhelm a remporté après huit années d'attente son deuxième titre mondial individuel en s'adjugeant le sprint samedi. L'unique Suissesse en course, Selina Gasparin (61e), a manqué la 60e place qualificative pour la poursuite pour sept secondes. Le titre de la poursuite est revenu à la Suédoise Helena Jonsson, qui a devancé Kati Wilhelm et la Russe Olga Zaitseva.

(ats)

Ton opinion